Le Déchronologue - Stéphane Beauverger - La Volte

Je vous en ai mis partout, de ce roman... Mais c'est qu'il le mérite tellement ! Ce roman, c'est une bombe... Une merveille... Un plaisir intense.

Attention, OLNI (Objet Livre Non Identifié) en approche. Ce roman, c'est aussi une énigme, un jeu, un défi... C'est une sacrée lecture !

Parlons ensemble du Déchronologue, écrit par Stéphane Beauverger et publié aux éditions La Volte en 2009.

Et hop, encore un livre de mon petit challenge des Imaginales
lu et chroniqué. J'avance, j'avance !

Ce qu'en dit l'éditeur

Au XVIIe siècle, sur la mer des Caraïbes, le capitaine Henri Villon et son équipage de pirates luttent pour préserver leur liberté dans un monde déchiré par d’impitoyables perturbations temporelles. Leur arme : le Déchronologue, un navire dont les canons tirent du temps.
Qu’espérait Villon en quittant Port-Margot pour donner la chasse à un galion espagnol ? Mettre la main, peut-être, sur une maravilla, une des merveilles secrètes, si rares, qui apparaissent quelquefois aux abords du Nouveau Monde. Assurément pas croiser l’impensable : un Léviathan de fer glissant dans l’orage, capable de cracher la foudre et d’abattre la mort !

Lorsque des personnages hauts en couleur, au verbe fleuri ou au rugueux parler des îles, croisent objets et intrus venus du futur, un souffle picaresque et original confronte le récit d’aventures maritimes à la science-fiction. De quoi être précipité sur ces rivages lointains où l’Histoire éventrée fait continûment naufrage, où les marins affrontent tous les temps. Car avec eux, on sait : qu’importe de vaincre ou de sombrer, puisque l’important est de se battre !

L’ouvrage aux cinq prix ! Le Déchronologue a reçu le Grand Prix de l’Imaginaire 2010, le Prix européen Utopiales 2009, le Nouveau Grand Prix de la Science-Fiction française (Prix du lundi) 2010 ainsi que le prix Bob Morane 2010 et le Prix Imaginales des Lycéens 2012.

Une écriture incroyable - le plaisir des yeux à l'état pur

Alors oui... au bout de deux pages, vous le saurez. Ce livre est une merveille de style et d'écriture. Impossible de ne pas tomber totalement en admiration pour la plume de Stéphane Beauverger, si graphique, si visuelle et si belle.

BIG UP aux dialogues ! Vous savez à quel point les dialogues sont importants pour moi, je vous le rappelle souvent lors de mes déceptions. Mais... ici... mais... Wouaw.

"Alors Capitoune, tu charcules ta vareuse ou t'es de la sirelopette ?" (entre autres merveilles de flibusterie).

Certaines descriptions sont de l'ordre du tableau, qu'il soit magnifique ou terrifiant, qu'il soit appétissant ou tout simplement cauchemardesque (l'isolement des prisonniers ne m'a jamais autant traumatisée que dans ce roman).

En bref, s'il ne devait y avoir qu'une seule et unique raison de lire le Déchronologue, ce serait pour sa plume. MAIS, des raisons, je peux vous en déterrer à la pelle.

Un roman exigeant - un défi et un jeu

Et oui ! Si vous pensiez simplement pouvoir profiter du style de haute voltige que nous propose l'auteur, détrompez-vous. Ce roman est un véritable défi de lecteur. L'auteur jouera avec vos nerfs, votre sensibilité mais surtout votre mémoire. En effet, aucun des chapitres de ce roman n'est à sa place. Si vous souhaitiez lire ce roman dans un sens chronologique, c'est perdu ! Après tout, c'est le Déchronologue, que vous lisez. Vous voilà prévenus !

Donc, vous voulez dire que je vous parle d'un roman qui serait ET magnifiquement bien écrit, ET qui proposerait quelque chose d'incroyablement intelligent et nouveau ? Oui. Tout à fait. Mais qu'attendez-vous ?

Entre aventure dans les Caraïbes et SF moderne

Dernière cerise en haut du gâteau succulent qu'est le Déchronologue : un mélange parfaitement maîtrisé d'aventures, de pirateries, de XVIIe siècle et de science-fiction moderne. Ici, la dimension scientifique se transforme en merveilleux, en divin, en armes, en mystérieux... Aucun doute que le combat des minutes et des secondes ne vous fera pas perdre votre temps.


En bref, ce roman est une pure merveille, à déguster, à poser, à reprendre... mais surtout à lire ! J'en suis encore complètement baba et ne remercierai jamais assez le Salon Livres Paris de m'avoir permis de découvrir ce roman formidable (grâce notamment au monsieur à qui j'ai parlé aux éditions La Volte... si cet homme passe par ici, qu'il se manifeste pour que je puisse le remercier officiellement !)


Et vous, qu'en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Copyright © PikoBooks 2017