Fil de Fer - Martine Pouchain

Ce petit roman jeunesse, accessible à partir de 12 ou 13 ans aborde le sujet de l’Exode française lors de la Seconde Guerre mondiale avec délicatesse et profondeur. On en parle un peu ensemble ?

Il s’agit de ma deuxième lecture dans le cadre du club de lecture Arrête de Lire et je souhaite vous parler de Fil de Fer :

  • Autrice : Martine Pouchain
  • Maison d’édition : Flammarion Jeunesse
  • Date de publication : 03 janvier 2018
  • 212 pages / 12 €
  • EAN : 9782081413207

Ce qu’en dit l’éditeur 

« ─ On est bien, hein ?
─ Oui, on est bien.
Je contemplais les petits nuages paresseux suspendus dans l’azur. Plus rien d’autre n’existait, il n’y avait plus que l’herbe, nous et le ciel. L’éternité. »
C’est la guerre. Gabrielle, surnommée Fil de fer, doit quitter son village pour fuir sur les routes de France avec sa famille. Au cours d’un exode dur et périlleux, Fil de fer rencontre un garçon mystérieux. C’est le coup de foudre. Qui est ce beau jeune homme qui n’a jamais faim ou soif ?

La Seconde Guerre mondiale à travers l’Exode de 1940

Ce que nous dit wikipédia

L’exode de 1940 en France est une fuite massive de populations belges, hollandaises, luxembourgeoises et françaises en mai-juin 1940 lorsque l'armée allemande envahit la Belgique, les Pays-Bas et la majorité du territoire français pendant la bataille de France, après la percée de Sedan. Cet exode est l'un des plus importants mouvements de population du xxe siècle en Europe.
------
Ce roman propose un bon équilibre entre pédagogie historique et fiction distrayante, il est de plus porté par une écriture tout à fait intéressante et percutante. La délicatesse de son approche ne l'empêche pas de savoir se montrer cruel et de nous dépeindre une atmosphère glaçante, entremêlée de moments de vie heureux et volés entre deux raids aériens. Ce roman nous propose plusieurs tableaux de guerre impactants, qui expriment avec brio la peur, la fuite, l’aliénation subies par la guerre. L’écriture précise et maîtrisée de l’autrice permet cependant d’éviter le pathos mielleux et larmoyant : tout est propre et précis, effrayant mais juste.

Se mêle à cela le parcours initiatique de Gabrielle, jeune fille bringuebalée par la guerre et la vie. La facilité avec laquelle Marion Pouchain nous plonge dans ses pensées troublées (soutenues tout le long du récit par une écriture de la répétition parfaitement maîtrisée), dans sa découverte étonnante de l’amour - aliéné par la guerre, est tout à fait déconcertante. Nul doute que cela fera mouche auprès des jeunes lecteurices. 

Une lecture jeunesse qui fait sens

La grande intelligence de ce roman est de ne jamais tomber dans le cliché. La présence du soldat allemand sympathisant à la cause de cette famille exploitée par la guerre fait brillamment contre-poids avec la violence explosive des atrocités que va rencontrées Gabrielle. Aux horreurs de la guerre aperçues sur la route de l’exode s’opposent les scènes quotidiennes d’une vie familiale construite dans l’amour et l’altruisme. Et à l’absurde de la guerre se lie, enfin, le syndrome post-traumatique.

Ne vous fiez pas à l’apparence simplicité de ce roman, il est tout à fait complexe et profond et il est certain qu’il suscitera de grandes discussions entre ados et adultes. Cette lecture doit être accompagnée, elle est un formidable outil de réflexion que je vous encourage chaudement à mettre entre les mains des adolescent.e.s.

Une dernière chose qui peut sembler très matérialiste mais qui selon moi aide énormément au confort de lecture des jeunes : l’ouvrage jouit d’une très belle fabrication. Le papier choisi est souple sans être fragile, agréable au toucher et le corps de la typographie parfaitement adapté à un jeune lectorat.
En bref, je le trouve d’excellente facture et c’est toujours agréable de le notifier.


-----
Vous l’aurez compris, j’éprouve beaucoup d’affections pour ce petit roman que j’ai trouvé équilibré et juste. Je vous le recommande chaudement.
Et vous, quelle est votre dernière lecture ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Commentaires   

Lou lit là
# Lou lit là 23-02-2018 14:20
J'aime bien ce qu'écrit Martine Pouchain en général et celui-ci m'intriguait ! Je suis contente de lire ta chronique, je me le note alors.
Merci à toi !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Victoria Couraud
# Victoria Couraud 07-02-2018 12:32
J'aime beaucoup tout ce qui touche à cette période historique et j'ai l'impression que chaque récit aborde le conflit (ou la vie des civils) avec un regard différent, il me tarde de découvrir ce petit roman, j'ai bien fait de l'ajouter à ma commande en cours ;)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Pikobooks
# Pikobooks 08-02-2018 13:20
Mais oui ! Comme tu as bien fait, je suis persuadée que tu vivras une belle lecture.
J'ai vraiment hâte d'avoir ton point de vue.
Tu aurais un autre ouvrage pour le même lectorat et sur le même thème à me conseiller d'ailleurs ? :)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Victoria Couraud
# Victoria Couraud 08-02-2018 13:27
Hmm oserais-je te conseiller le célébrissime "La voleuse de livres" de Markus Zusak ? :/ Autrement, toujours sur la 2GM, j'avais bien aimé "Une fille au manteau bleu", l'excellentissime "Max", "Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre", et j'ajouterai "Kinderzimmer" pour un public de lycéens/adultes (grosse claque pour ma part) !
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © PikoBooks 2017