Faites le Tour du Monde

Ce challenge passionnant est tenu et organisé par Cassandra, du blog et de la chaîne youtube Croque les Mots, depuis mai 2016.

Kezako cette histoire de monde ?

D'abord rendez-vous mensuel, puis passé trimestriel, il s'agit d'explorer ensemble la littérature étrangère en faisant bien évidemment le tour du monde. Cassandra nous propose une sélection, et nous n'avons plus qu'à piocher, lire, commenter : partager ! Tout se passe sur le groupe Facebook : Faites le Tour du Monde. Et voici l'article de présentation du challenge sur le blog de Cassandra.

Au 03 juillet 2017, ma carte des auteurs lus sur Livraddict contient 285 auteurs pour 28 nationalités différentes. Pas mal... pas la curiosité est sans limite !

Au fur et à mesure de notre tour du monde, je viendrai modifier cet article afin de référencer les livres (et chroniques éventuelles) lus dans le cadre du club de lecture. Si les chroniques existent, elles seront disponibles en lien.

  • Chapitre 8 : La place de la femme
  • Chapitre 7 : Départ pour la Havane
  • Chapitre 6 : Récits de Noël
  • Chapitre 5 : Europe glaçante
  • Chapitre 4 : Back to school
  • Chapitre 3 : l'Europe
  • Chapitre 2 : l'Asie
  • Chapitre 1 : l'Afrique
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
/ 08
  • L'article de présentation ainsi que la sélection de Cassandra sont à retrouver ici.

    Si je compte bien lire la sélection, je me suis concentrée essentiellement sur La servante écarlate, de Margaret Atwood et ma lecture a donné lieu à

    .

     

  • Chapitre 7 : Départ pour la Havane

    L'article de présentation ainsi que la sélection de Cassandra sont à retrouver ici

    Le livre sélectionné, que je n'ai pas lu du tout... par manque d'intérêt pour la thématique, je l'avoue, était : 33 révolutions, de Canek Sanchez Guevara.

    "Dans 33 révolutions, on entend les télévisions qui diffusent les telenovelas et l’on sent l’humidité poisseuse de La Havane. Quant à la politique, elle est morte depuis longtemps, et ne survit que dans le disque rayé d’une lointaine et historique révolution cubaine… "

  • Chapitre 6 : Récits de Noël

    L'article de présentation ainsi que la sélection de Cassandra sont à retrouver ici.

    Pour ma part, lors de ce chapitre, j'ai pris le parti de lire Neige, de Pema Tseden. Je ne l'ai cela dit pas chroniqué lors de ma lecture, n'en ayant pas retenu grand chose... Oups.

    "Avant de devenir cinéaste, Pema Tseden fut d'abord écrivain. Parfaitement bilingue, il écrit en chinois ou en tibétain avec un égal bonheur, mais un même regard traverse les sept récits, choisis ici en accord avec l'auteur lui-même : c'est une plongée dans le monde rural tibétain, profondément imprégné de bouddhisme, ancré dans ses traditions que menace l'entrée violente dans le consumérisme moderne. Loin d'une culture minoritaire et folklorique, ou mystique et idéalisée comme les Occidentaux aiment à la rêver, Pema Tseden nous propose de regarder le Tibet d'aujourd'hui par le truchement d'une langue d'une grande poésie et avec des interrogations proprement tibétaines."

  • Chapitre 5 : Europe glaçante

    L'article de présentation ainsi que la sélection de Cassandra sont à retrouver ici.

    J'avais suivi le mouvement et décidé de lire Le Chuchotteur, de Donato Carrisi, mais n'ai jamais réussi à finir ma lecture. Je retenterai ma chance, à l'occasion.

    "Cinq petites filles ont disparu. 
    Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. 
    Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.

    Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d'un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d'appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d'enlèvement. Dans le huis clos d'un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le vrai coupable est ailleurs. 
    Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure..."

  • Chapitre 4 : Back to school

    L'article de présentation et la sélection de Cassandra sont à retrouver ici.

    Pour ma part, cette sélection m'avait enchantée et j'ai pu lire deux titres de la sélection : 

    - Amok, de Stefan Zweig :

    "Sur le pont du transatlantique qui doit le ramener de Calcutta en Europe, le narrateur est brusquement arraché à sa rêverie par la présence quasi fantomatique d’un autre passager, qui se décide, lors d’une seconde rencontre, à lui confier le secret qui le torture…"

    ET

    - Les souffrances du jeune Werther

    (

    ).

    "Manifeste exalté de l'impétueuse jeunesse, Les Souffrances du jeune Werther est le roman qui donna ses lettres de noblesse à Goethe. Le succès de cette oeuvre parue en 1774 fut étonnant pour l'époque et le personnage de Werther devint le symbole d'une génération entière. Quête d'absolu, transcendance de l'amour, lyrisme de la douleur... il s'agit bien là d'un des plus célèbres textes fondateurs du Romantisme. Werther, perché sur le pic solitaire de la passion qu'il éprouve pour Charlotte, est en proie au vertige. L'objet de son désir n'est autre que la fiancée de son meilleur ami, mais la pureté de son âme ne saurait tolérer l'idée même d'une trahison. Goethe ne se contente pas de mettre en scène un terrible dilemme, il livre une analyse extrêmement fine des tourments intérieurs de son personnage qui finira par se donner la mort. Mais le suicide de Werther n'est pas seulement la réaction suprême à un amour impossible, il résulte également d'un terrible constat d'échec : l'humain ne peut atteindre l'absolu, la souffrance est une fatalité à laquelle aucun être sensible ne peut se soustraire. Une oeuvre qui met en lumière la cruauté de l'existence, qui inflige à l'innocence son macabre cortège de désillusions."

  • Chapitre 3 : l'Europe

    L'article de présentation et la sélection de Cassandra sont à retrouver ici.

    Ce chapitre-ci, je n'ai rien pu lire dans les temps. Je ne désespère pas. Mon choix se porte d'ailleurs sur L'amie prodigieuse, d'Elena Ferrante.

    "Je ne suis pas nostalgique de notre enfance : elle était pleine de violence. C'était la vie, un point c'est tout : et nous grandissions avec l'obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile." Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. 
    Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition. Formidable voyage dans l'Italie du boom économique, L'amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu'Elena Ferrante traque avec passion et tendresse. "

  • L'article de présentation et la sélection de Cassandra sont disponibles ici.

    Pour ma part, j'ai choisi de lire La végétarienne, de Han Kang.

    "Une nuit, elle se réveille et va au réfrigérateur, qu’elle vide de toute la viande qu’il contient. Guidée par son rêve, Y nghye a désormais un but : devenir végétale, se perdre dans l’existence lente et inaccessible des arbres et des plantes. Ce dépouillement qui devient le sens de sa vie, le pouvoir érotique, floral, de sa nudité vont faire voler en éclats les règles de la société, dans une lente descente vers la folie et l’absolu. "

    Lire la suite

  • Chapitre 1 : l'Afrique

    L'article de présentation de Cassandra, ainsi que sa sélection est à retrouver ici
    J'avais pour ma part choisi de lire Mes contes de Perrault, de Tahar Ben Jelloun.

    "Il était une fois une petite paysanne nommée Soukaïna. Elle était si belle que les oiseaux et les animaux de la forêt accouraient à son passage. Sa grand-mère était souffrante alors elle s'enveloppa d'une burqa rouge pour lui porter des crêpes et un pot de gelée royale... Pour notre plus grand plaisir, Tahar Ben Jelloun réinvente les contes de Perrault en leur insufflant un parfum de Mille et Une Nuits."

 

Copyright © PikoBooks 2017