Défendons la SFFF·Halte en prose·Les Imaginales 2017

Porcelaine – Estelle Faye – Les moutons électriques

porcelaine_miniature02

Attention, coup de cœur fantasy ! Voilà, c’est dit.
Que cela soit en termes d’écriture, de symbolisme, de tableaux, de composition fictive, de narration… Porcelaine est un trésor, une merveille. Un roman fabuleux.

Parlons ensemble de ce petit trésor de la littérature fantasy française, Porcelaine – la légende du tigre et de la tisseuse, écrit par Estelle Faye et publié aux éditions Les moutons électriques en 2013, puis en 2016 pour mon édition en poche.

Ce qu’en dit l’éditeur

Chine, vers l’an 200.
Xiao Chen est un comédien errant, jeté sur les routes par un dieu vengeur. Un masque à forme humaine dissimule son faciès de tigre, tandis que son cœur est de porcelaine fêlée. Son voyage va durer plus de mille ans.
Au cours de son périple, il rencontrera Li Mei, une jeune tisseuse, la Belle qui verra en lui plus qu’une Bête. Celle qui, sans doute, saura lui rendre son cœur de chair. Cependant Brume de Rivière, fille-fée jalouse et manipulatrice, intrigue dans l’ombre contre leur bonheur.
Pendant presque quinze siècles, rivalités et amour s’entrecroisent, tissant une histoire de passion, de tendresse et de sacrifice, sur fond de magie et de théâtre.

Paramètre inévitable : une écriture à tomber par terre

L’écriture d’Estelle Faye est un exemple parfait de ce qui me plaît en littérature : de la simplicité, de la justesse, de la poésie et au milieu de tout cela, une complexité habilement cachée.

Un style en dentelle fine, aussi délicat que de la soie, ou bien, pour être un peu plus contextuel, de la porcelaine, qui porte une intrigue maîtrisée : de la littérature contemporaine comme je l’aime.

Argument de poids : du conte fantasy asiatique

Cette thématique (rarement vue en littérature française, reconnaissons-le) permet de faire appel à un folklore terriblement séduisant et exotique : les fées, les créatures démoniaques, les singes enchantés… oui, vous en avez déjà lus. Mais placez ces créatures dans les monts du Hunan dans une vieille Chine mythique et vous aurez un cocktail terriblement nouveau.

Et si en plus, dans ce conte, vous ajoutez des tableaux de personnages à couper le souffle ? Oui, vous obtenez un très grand roman. Un roman sublime et merveilleux, capable de mettre en scène des personnages complexes et mystérieux tout en jouant avec les codes du conte contemporain.

Et le tout dans des tonalités sombres et cruelles, à la fois poétiques et impitoyables.

Une merveille, je vous dis.

En bref : l’effet wouaw dès les premières lignes

Avec une structure maîtrisée et complexe, un style littéraire parfaitement identifiable et sublimé, des personnages touchants et imparfaits, des mythologies originales et merveilleuses, comment ne pas dire haut et fort que ce roman est sublime ?

Ce roman est une merveille d’aventure, de poésie cruelle et d’ombre, mêlée à des motifs de conte traditionnel. Servi par une écriture renversante de beauté et de dentelle, où tout semble simple et complexe à la fois… Coup de cœur immédiat !

Je ne remercierai jamais assez le Pti Colli de m’avoir offert ce livre à la suite d’un concours que j’avais remporté. Merci également à Flo Bouquine pour avoir insister pour que je le lise rapidement.


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

 

Publicités

14 réflexions au sujet de « Porcelaine – Estelle Faye – Les moutons électriques »

  1. Ce livre donne assez envie, que ce soit par le thème ou ce que tu dis sur le style.
    Je trouve la couverture du poche un peu décevante par contre par rapport à celle du GF.

    J'aime

    1. Oui, je suis bien d’accord avec toi. Si la lecture de la couverture du poche est plus facile, il n’empêche qu’une bonne partie du roman (notamment la tisseuse que l’on voit sur la couverture du grand format) est évincée et cela est bien dommage.
      D’autant que vraiment, il ne faut pas avoir peur de cette ambiance très « le secret des poignards volants » mis en avant sur la couv, on est vraiment face à de la fantasy et du conte moderne 😉 )

      J'aime

  2. Je suis très très très tentée par les romans d’Estelle Faye que je n’ai encore jamais lu.. en plus je suis un peu triste de ne lire que de la littérature jeunesse en ce moment (même si j’adore ça).
    Bon par contre va falloir que tu arrêtes d’avoir des coup de cœur trop souvent parce que tu me donnes carrément envie à chaque fois.

    J'aime

  3. J’ai été moins emballée que toi car le déséquilibre des parties m’a vraiment gênée :S
    Par contre je rejoins totalement ton avis sur l’univers enchanteur et l’accessibilité de ce roman ! Faye a vraiment fait un super boulot de vulgarisation tant des thèmes que des concepts et ça se lit tellement bien ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s