Halte en prose

Nous, les passeurs – Marie Barraud – Robert Laffont

9782221198797Ce roman/témoignage, je l’ai adoré. Il est court, mais incisif ; il relate de faits violents et terrifiants, mais à travers le prisme de l’humanité bienveillante. En refermant mon exemplaire, j’ai eu comme une furieuse envie d’appeler l’auteure, de lui exprimer ma gratitude pour son travail et d’entamer une discussion enflammée sur le point de la mémoire familiale. 

Chapeau bas pour cet écrit qui restera longtemps dans ma mémoire.

Merci encore aux éditions Robert Laffont ainsi qu’à Babelio, qui m’ont permis de lire cet ouvrage, grâce à l’opération Masse Critique.

Parlons donc ensemble de Nous, les passeurs, roman/témoignage de Marie Barraud, paru en janvier 2017 aux éditions Robert Laffont.

Ce qu’en dit l’éditeur

«J’ai voulu raconter l’histoire de mon grand-père et, par ricochet, celle de ses deux fils. J’ai voulu dire ce qui ne l’avait jamais été, en espérant aider les vivants et libérer les morts. J’ai pensé que je devais le faire pour apaiser mon père. Ces mots, c’est moi qu’ils ont libérée.»

Qui est ce grand-père dont personne ne parle ? Marie, devenue une jeune femme, décide de mener l’enquête, de réconcilier son père avec cet homme disparu à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Albert Barraud, médecin, fut un résistant, arrêté par les Allemands. Marie découvrira son rôle protecteur auprès des autres prisonniers. Destin héroïque d’un homme qui consacra sa vie aux autres jusqu’à sa disparition en mai 1945, sur le paquebot Cap Arcona bombardé par l’aviation britannique… Au terme d’un voyage vers la mer Baltique avec son frère, Marie va défaire les nœuds qui entravaient les liens familiaux.

Un récit sensible et déconstruit

Les différents choix de narration (le passage d’un point de vue à l’autre, d’un témoignage à l’autre, extraits entrecoupés de réflexions de la narratrice principale) apportent un aspect très intimiste à ce roman/témoignage. C’est une histoire qui est contée, celle d’une personne bien réelle, à travers les yeux d’une auteure/personnage bien réelle également. Les sensations de lecture sont donc très différentes d’avec un roman 100% fictif. Comme un sentiment d’intrusion un peu gênant dans le travail de réappropriation du passé familial de l’auteure.

Cela dit, si c’est ce qui me fait souvent (toujours ?) éviter les témoignages (car ils ont souvent besoin d’être écrits, mais peu d’être lus), j’ai ressenti une réelle légitimité à être lectrice. Non seulement, les sensations ressenties par Marie Barraud pendant l’écriture de son texte nous sont proposées sans étalage, avec justesse et générosité, mais surtout : je n’ai jamais été mal à l’aise.

J’ai souffert, ressenti, compati. Un équilibre narratif parfait !

l’Histoire pleine d’humanité

Quel récit ! Je ne saurais dire « intrigue ». En reconstruisant tant bien que mal l’histoire de son grand-père, victime lui aussi des absurdités de la Seconde Guerre mondiale, Marie Barraud nous (ré)apprend l’Histoire. J’ai appris et découvert de nouveaux détails de l’Histoire grâce à ses recherches.

Saviez-vous, par exemple, que : « Le rapport de la Royal Air Force concernant le Cap Arcona a été mis sous scellés dès 1945 et les archives militaires britanniques de seront consultables qu’en 2045 » ? 2045 ?! Je découvre à peine que certains faits et actes du XXe siècle sont encore précieusement conservés sous silence par les gouvernements impliqués dans la Seconde Guerre mondiale… Il faudrait sérieusement que je révise mon Histoire.

En bref, une lecture courte mais puissante

Ce roman/témoignage est délicat et poignant. Si sa construction semble anarchique, elle suit surtout le schéma aussi instable et sinueux de la mémoire et de la reconstruction. J’ai été très touchée par cette lecture, c’est une très belle part d’humain dédiée à tous les passeurs.

«Seuls ne meurent vraiment que ceux que l’on oublie.»

Publicités

3 réflexions au sujet de « Nous, les passeurs – Marie Barraud – Robert Laffont »

  1. Merci Lapapote ! 🙂
    Il est poignant, mais baigné d’humanité : un équilibre entre intimité et histoire racontée très bien dosé. Plus j’y pense et plus je me rends compte que j’ai aimé. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s