Non classé

Throwback Thursday (11) – Nouvelle vie au Japon Féodal

otoritbtl

Un peu de magie, de samouraï et de voyage, ça vous tente cette semaine ?

Pour célébrer le premier TBTL de l’année 2017, je profite de l’actualité littéraire pour vous parler d’une de mes sagas coup de cœur d’enfance, qui je pense, parlera à beaucoup d’entre vous.

Parlons ensemble du Clan des Otoris, de Lian Hearn, publié entre 2002 et 2007 chez Gallimard. Ce roman revient dans mon corps grâce à la sortie récente de Shikanoko, tome 1 : l’enfant du cerf, toujours de Lian Hearn et toujours chez Gallimard.

Ce qu’en dit l’éditeur

« Sauvé du massacre des siens par le chef du clan des Otori, le jeune Takeo est précipité dans un monde de violence où il doit trouver sa voie, alors que son cœur brûle pour la belle Kaede. Leur amour survivra-t-il à la guerre et à la haine, aux alliances promises ou rompues ? Bientôt héritier du clan, le chemin qu’il choisira le conduira au paroxysme du danger, de l’épreuve et du sacrifice, au cœur d’un Japon féodal mythique… Dans la fureur des hommes et le déchaînement des forces de la nature, Takeo et Kaede accompliront leur grand destin.« 

Une saga épique, équilibrée et fantastique

Et oui, si le point d’orgue de cette longue saga est l’action, l’aventure, le respect, l’amitié et le courage, elle possède également une grosse dimension « fantastique ». Takeo développe, grâce à ces ancêtres, une ouïe surdéveloppée, qui va lui permettre de devenir un espion, garde, soldat, samouraï craint et redouté.

Si l’on a coutume de dire que l’action a lieu au Japon, c’est aussi par faciliter, car aucun des lieux cités dans ce roman n’existe réellement et l’intrigue prend place dans la région des Trois Pays. Mais impossible de ne pas penser au Japon.

Un héros qui évolue et qui ne cesse de changer de vie

Tomasu est un jeune garçon sage et tranquille. Quand son village est massacré, il est sauvé in extremis par Shigeru Otori, un seigneur du clan des Otori. Commence alors pour Tomasu une course poursuite affolante, liée au mystère de ses origines, lui qui n’a pas connu son père. Takeo est né, sa deuxième vie commence.

Jeune, il apprend la détresse ; adolescent, l’amour et la traîtrise, adulte : la douleur et l’abnégation. Il sera tour à tour « page », soldat, confident, espion, moine, mari, père…

Une jeune femme qui évolue tout autant

Et non, je n’oublie pas de mentionner l’incroyable Kaede, qui évoluera tout autant que Takeo. Otage, elle deviendra une guerrière dangereuse, une prisonnière romantique et une femme courageuse et brave.
Je n’oublie pas de mentionner non plus l’incroyable Yuki, que beaucoup ont détestée et qui fait pourtant partie de mes personnages féminins préférés !

Une lecture incontournable !

Cette saga est fabuleuse car elle construit une véritable histoire, celle d’un personnage sensible et résigné. J’ai été amoureuse de Takeo, tant il me paraissait réel, crédible et insaisissable.

Si vous n’avez toujours pas lu cette saga, il est tant de prendre de bonnes résolutions livresques. Elle est absolument géniale.


J’ai vraiment hâte de pouvoir lire le Fils du Cerf, premier tome de la saga Shikanoko, qui partage le même monde que le Clan des Otori.


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.


Et oh joie ! Le blog a dépassé les 10 100 vues ! C’est allé tellement vite ! Merci encore mille fois pour votre soutien, votre accueil et votre compagnie si agréable au quotidien. La lecture ne sera pas si passionnante sans vous.

Publicités

21 réflexions au sujet de « Throwback Thursday (11) – Nouvelle vie au Japon Féodal »

  1. J’ai lu les deux premiers et autant le premier avait été un coup de cœur j’ai eu un choc sur le second quand je me suis mis à détester Takeo, résultat je n’ai pas encore tenté le T3 et je ne sais pas si je le ferais un jour 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s