Rendez-vous·Throwback Thursday Livresque

Throwback Thursday (09) – Un cadeau qui m’est cher : merci Margot

santabooks

Cette semaine, chez BettieRose, nous célébrons les livres que l’ont nous a offerts.
Et je dois dire que, pour ma part, on m’en offre très peu. Oui, oui. Vous avez bien lu. C’est tout simplement que je n’en demande pas souvent. Il faut dire que d’une, je suis difficile et variante, et deux, depuis que je suis adulte, c’est plutôt des taxes, loyers et impôts que l’ont m’offre à Noël ! Et de trois : je craque si souvent par moi-même que cela devient très difficile pour mes proches de choper le train !

Mais je rends grâce à mon amoureux, qui depuis bientôt 10 ans a compris que de temps en temps, soit il m’offre le livre là maintenant tout de suite, soit de toute façon je me l’achète. Alors du love pour lui dans un premier temps pour m’avoir offert la trilogie en grand format des Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Ransom Riggs, chez Bayard.


51kjo9fsatl-_sx303_bo1204203200_Mais aujourd’hui, j’ai surtout envie de vous parler d’un roman qui est sorti de nul part, que je n’attendais pas et que j’ai reçu en cadeau de la part de mon amie Margot (PonyoPonyo). Si tu passes par là, Margot, je ne te délaisse pas, bien au contraire, je pense souvent à toi et ai vraiment hâte de trouver le temps de te retrouver.

Et Margot m’a offert, comme ça, pour le plaisir (quel petit ange), Passé Imparfait, de Julian Fellowes, un roman qu’elle avait beaucoup aimé et qu’elle voulait me faire découvrir. Encore une fois, merci ! Car j’avoue que sans toi, je serais passée à côté !

Je l’ai chroniqué juste après l’avoir lu et c’est par ici que cela se passe.

Margot : merci, encore et encore, non seulement pour ce roman, mais également pour la douceur et la gentillesse (et la patience) dont tu fais preuve à mon égard. J’espère pouvoir te rendre l’appareil un jour.

Ce qu’en dit l’éditeur

« Une invitation de Damian Baxter ? Voilà qui est inattendu ! Cela fait près de quarante qu’ils sont fâchés ! Inséparables durant leurs études à Cambridge, leur indéfectible amitié s’est muée en une haine féroce, suite à de mystérieux événements survenus lors de vacances au Portugal en 1970. Après de déconcertantes retrouvailles, la révélation tombe : riche, à l’article de la mort, Damian charge le narrateur, sur la foi d’une lettre anonyme, de retrouver parmi ses ex-conquêtes – six jeunes filles huppées qu’ils fréquentaient alors – la mère de son enfant. Un voyage vers le passé plein de fantômes et de stupéfiantes révélations…

Avec une verve élégante, le créateur de la série Downton Abbey signe un portrait au vitriol de l’aristocratie anglaise bousculée par les sixties.« 


A jeudi prochain !
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks

Publicités

5 réflexions au sujet de « Throwback Thursday (09) – Un cadeau qui m’est cher : merci Margot »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s