Pause Young Adult

A court of Thorns and Roses – Sarah J. Maas – Bloomsbury – #ACOTAR (sans spoiler)

Attention : si je ne devais retenir qu’un seul livre lu cette année, ce serait celui-ci.

160328091350681609
Maintenant que j’ai votre attention, je vais tenter de vous expliquer pourquoi (sans vous gâcher le plaisir de votre future lecture, qu’elle soit en VO ou en VF – car des rumeurs circulent comme quoi une traduction serait prévue pour le premier trimestre 2017) je suis tombée amoureuse de ce roman.


Parlons ensemble de ma dernière lecture, de ma révélation, de mon coup de cœur instantané : A court of thorns and roses, écrit par Sarah J. Maas, publié en mai 2015 aux éditions Bloomsbury.

Comment exprimer ce sentiment ? Cette excitation, ce rythme cardiaque qui s’accélère, cette envie d’en parler avec vous, de le faire lire à tout le monde, de lire la suite, de le relire, d’en rêver… C’est ça, un coup de cœur, non ? Je n’avais pas ressenti ce sentiment si fort depuis un bon moment. Je trépigne sur mon siège, j’aurai tellement aimé qu’un seul mot suffise.

Et je me moque que ce roman ait des défauts (je n’en ai pas vu), qu’il soit jugé « trop facile » (croyez-moi, il est bien plus complexe qu’il n’y paraît), ou bien qu’il ne soit pas jugé comme « littéraire » (alors que tellement !).

77493_original

Ce qu’en dit l’éditeur

« Feyre is a huntress. She thinks nothing of slaugthering a wolf to capture its prey. But like all mortals, she fears what lingers mercilessly beyond the forest. And she will learn that taking the life of magical creature comes at a high price…
Imprisoned in an enchanted court in her enemy’s kingdom, Feyre is free to roam but forbidden to escape. Her captor’s body bears the scars of fighting, and his face is always masked – but his piercing stare draws her ever closer. As Feyre’s feelings for Tamlin begin to burn through every warning she’s been told about his kind, an ancient, wicked shadow grows.« 

Je suis vraiment navrée, mais après plusieurs tentatives, je suis tout simplement incapable de vous traduire ce résumé sans paraître ridicule. Et je n’ai pas non plus réussi à vous en proposer un personnel sans rabaisser cette merveilleuse histoire au rang de cliché ambulant. 

Une réécriture de conteS : la Belle et la Bête, mais pas que…

J’y mets du pluriel. Car le génie de Sarah J. Maas, ce n’est pas uniquement de s’approprier un conte populaire (La belle et la bête, de Gabrielle-Suzanne de Villeneuve, de par Jeanne-Marie Leprince de Beaumont), mais de puiser l’inspiration dans de nombreux folkores et de nombreuses versions de ce même conte :

  • A l’est du Soleil et à l’Ouest de la Lune, pour la version norvégienne de Asbjornsen et Moe (que je connaissais enfant sous le nom de l’Ours blanc, roi Valmont),
  • La Plume de Finist-Clair-Faucon, pour la version russe de Afanassiev,
  • Amour et Psyché, d’Apulée.

Et oui, ce roman est peut-être young adult/new adult, mais cela ne l’empêche pas d’être créatif, riche et littéraire. J’ai vraiment été impressionnée par le background référentiel, qui peut passer inaperçu, mais qui est si doux à mes yeux.

C’est sûr, vous, les fans de La Belle et la Bête, vous allez être surpris, charmés, envoûtés. Vous allez kiffer, punaise ! (oups).

Un scénario mené d’une main de maître

J’ai beau connaître mes classiques, j’ai été séduite du début à la fin par ce scénario. Il joue des contes et références, additionne les clins d’œil (littéraires et contemporains) et martyrise les attentes. Oui, certes, vous voyez très bien où la romance principale va aller, mais que diable comme c’est bon ! Attendez-vous à être étonnés, non pas par la romance, mais par le court des événements et accrochez-vous à votre canapé.

Il ne s’agit pas d’une simple romance. Surtout ne pas réduire ce livre à une histoire d’amour. Il s’agit d’un roman de fantasy riche de rebondissements, de mystères, construit sur un background de guerres internes et externes, menaces et sortilèges passionnant, qui joue des faiblesses bien connues de l’âme humaine (le désir, la soif de pouvoir, la puissance de la vengeance, la peur…).

Un univers de fantasy envoûtant et très bien construit

Je ne m’attarderai pas sur l’univers mis en place dans ce roman, il mérite d’être découvert au fur et à mesure de la lecture. S’il n’est pas si riche que cela, il est cela dit porté par une très belle imagination, une crédibilité sans faille et un bestiaire tout simplement fabuleux.

J’apprécie particulièrement l’absence de nomenclature ridicule, que j’exècre en fantasy. Tout comme les personnages (Feyre, Tamlin, Lucien, Alis, Rhysand), les différentes villes et régions jouissent de noms parfaitement simples et poétiques, qui se suffisent à eux-mêmes : le Palais d’Automne, La cour Sous-La-Montagne, la Forêt. C’est simple : ça fonctionne.

Une (des ?) romance(s ?) d’une justesse folle

Oui. Je l’avoue, je vais faire la référence ici, comme ça, ça sera fait. Oui, donc, il y a du Twilight dans ce livre. Voilà, c’est dit. MAIS, ce fantôme référentiel est tellement cassé, brisé, reconstruit que ça en devient merveilleux. Pour ceux qui ne le savent pas encore, j’ai lu l’intégralité de la série Twilight sans en apprécier un seul. Je suis pourtant fan (un peu honteuse) de la série de films, comme des bonbons sucrés que je mange en cachette. Mais j’ai été terriblement frustrée par l’aspect constamment et terriblement lisse et « bon chic bon genre » de Twilight. Si… simple, si… fantasmé et pourtant propre.

Alors là, ACOTAR… BOUM ! Merci ! Je reprends goût à la romance. Mais… mais… quelle romance ! Autant de nuances : du cruel, du tendre, de la tension sexuelle insupportable, du charme, du frisson, du danger, de la haine, des doutes, des craintes…, c’est purement fantastique. Bon, je continue ?

Un roman porté par des personnages ultra travaillés

Ce qui porte le roman, au-delà de la modernité apporté au conte classique de la Belle et la Bête, c’est bien la richesse de caractère et la justesse de sentiments accordées aux différents personnages. Je suis sous le charme, mais alors, à un point. J’ai rarement autant apprécié tous les personnages d’un roman. Aucun n’est laissé au hasard.

Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus (bien que je le souhaite) sans vous spoiler ou même vous gâcher une partie de la lecture. J’en resterai donc là…

Un coup de cœur immédiat : un livre que j’aime désormais d’amour

Une fois ce tome 1 terminé, il m’a fallut à peu près… 10 secondes pour revenir sur ma décision de ne pas acheter immédiatement la suite (A court of Mist and Fury). Je m’excuse encore auprès de mon amoureux, mais il est impossible d’attendre.

Je vous recommande avec joie et excitation extrêmes la lecture de cette saga (le nombre de tomes à paraître est encore un mystère), qui possède tous les ingrédients du succès. J’ai pour ma part passé un moment de lecture incroyable. Ce roman, vous en entendrez parler encore ici pendant longtemps.


Pour celles et ceux qui souhaitent le lire en VO : sachez que deux versions papier sont disponibles. Si, comme moi, vous souhaitez acquérir la version grand format en « hardcover » (couverture cartonnée rigide + jacquette), il faut vous tourner vers la version Bloomsbury USA. Cela vous coûtera bien évidemment plus cher mais… enfin… je ne force personne, bien entendu, mais… il est tellement beau !

Voici ce que donnent les deux versions : (vous noterez quelques changements).

tumblr_nnisv1i8yh1u0il5ao1_1280


Moi : après la dernière page lue, le livre terminé :

beast-beauty-and-the-beast-bella-i-love-you-favim-com-292987

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Publicités

16 réflexions au sujet de « A court of Thorns and Roses – Sarah J. Maas – Bloomsbury – #ACOTAR (sans spoiler) »

  1. Ça fait un moment que j’en entends parler et j’ai bien envie de me laisser tenter, mais je déteste les couvertures (sorry ><'). Heureusement j'ai découvert une artiste sur deviantart qui est fan de la serie et qui a déjà réalisé plusieurs Illu qui rendraient très bien en couverture. Du coup je vais voir avec elle si on ne peut pas collaborer pour que je fasse de fausses jaquettes :). Apres si une traduction est en cours, il été une chanse pour que l'éditeur Français rattrape le coup !

    Aimé par 1 personne

    1. Haha les goûts et les couleurs 😉
      Je sais que ce livre ne fera pas l’unanimité. Je ne suis pas persuadée qu’il te plaise d’ailleurs… moi il m’a totalement envoûtée. Mais je suis si attachée au conte de la Belle et la Bête que je n’ai pas résisté.
      Si tu le lis, je serai très curieuse (et ravie) d’avoir ton point de vue (quel qu’il soit). 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s