Non classé·Rendez-vous·Throwback Thursday Livresque

Throwback Thursday (07) – L’héroïne badass de ma prime enfance

Cette semaine, pour ce charmant rendez-vous organisé par BettieRose,
on retourne en enfance !

retourenenface

Vu mes lectures du moment, le retour en enfance est presque… dispensable, non ?

Rien en m’empêchera jamais de parler des livres qui ont marqué mon enfance. Je pourrais vous parler sans cesse des albums illustrés que me lisaient mes parents en boucle, faisant preuve d’une patience que seuls les parents d’enfant monomaniaque (tous, donc) peuvent comprendre. La famille souris et ses nombreuses aventures (Kazuo Iwamura, à l’Ecole des loisirs), Charlie et la Chocolaterie (Roald Dahl, chez Folio junior), Harry Potter (devine).


Lumina – la princesse badass de mon enfance

Mais il est une saga que je regrette tous les jours, celle qui est actuellement enfermée dans des cartons humides depuis maintenant 10 ans, dans la cave des uns et des autres de mes parents, hébergeant bon gré mal gré les romans de ma jeunesse dont je n’ai pu me séparer. Mais la séparation est bien là, physique. Immuable. Jusqu’à ce que mon petit appartement se transforme en château à la capacité proche du sac de Mary Poppins.

Cette saga, je l’ai lu jeune, très jeune. Entre mes 8 et 10 ans, attendant avec démence les tomes au rythme de leur parution. Je suis bien triste de savoir que cette série n’existe plus et est désormais classée dans la catégorie féroce des ouvrages « en arrêt de commercialisation ».

Parlons ensemble de Lumina, une saga en 12 tomes pour les 9-12 ans, publiée chez Castor Poche (Flammarion), écrite par Dan Alpac (pseudonyme collectif de Alain Grousset, Danielle Martinigol et Paco Porter) de 2000 à 2002.

Ce qu’en dit l’éditeur

« Poursuivie par les Nécromantes, la Princesse Lumina saura-t-elle vaincre les ténèbres et rendre à son royaume la lumière d’autrefois ?

Le jour de ses quinze ans, la Princesse Lumina assiste à la mort de son père, le roi Krilen.

Elle surprend une conversation entre la reine des Nécromantes et Rankor, le demi-frère du roi, et découvre que son père a été assassiné.

Menacée elle aussi, Lumina profite de la cérémonie d’incinération pour fuir le Royaume des Mille Collines… »

Une saga à rééditer de toute urgence

Aventure, fantasy, personnage féminin combattant, fort et indépendant, tout en n’excluant pas la romance innocente des pré-adolescents, cette saga est un parfait exemple de ce qui est malin, bien écrit, vif et moderne.

Oui, la nostalgie l’emporte. Appel aux éditeurs jeunesse, appel à Flammarion ! Il faut absolument rééditer cette saga. Elle mérite, encore aujourd’hui, d’être lue par les jeunes lecteurs. Vieille d’une quinzaine d’années au moins, elle n’a pourtant pas perdu de sa modernité, son originalité. Sa tonalité héroïc-fantasy à l’ancienne sera appréciée des parents et l’originalité de son scénario plein de rebondissements enchantera les lecteurs, même les plus rétissants. Alors sus aux imprimeurs, pitié !


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Publicités

10 réflexions au sujet de « Throwback Thursday (07) – L’héroïne badass de ma prime enfance »

  1. Je n’en ai jamais entendu parler ^^
    J’aime beaucoup l’idée d’un appartement version sac de Mary Poppins, ce serait bien pratique chez moi aussi !
    Bonne journée

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s