Pause dessinée

Le Féminisme – La Petite Bédéthèque des Savoirs – Bibliographie

On change de ton pour cette chronique. Ni roman, ni fiction, on va parler un peu de savoirs et de société. Oui !

Avant toute chose, je remercie encore chaleureusement Encre & Fracas pour leur article sur cette BD qui m’a totalement convaincue et permis de découvrir un superbe ouvrage.

D’autant que, fervente admiratrice de ces auteurs, je n’avais pas fait le lien entre les deux blogs que je veux vous présenter, et le travail commun qu’ils avaient mené (Quiche powa).

Petit détour par les auteurs : du très lourd

Car oui, si je souhaite vous parler de Féminisme, de Anne-Charlotte Husson et Thomas Mathieu, publié dans la collection La petite bédéthèque des savoirs, aux éditions Le Lombard, j’ai d’abord comme la nécessité de vous parler de deux blogs immanquables :

Thomas Mathieu – Projet Crocodiles

Attention : ce blog témoignages/bande dessinée contient des témoignages forts et choquants, qui peuvent heurter votre sensibilité. En fait, d’un point de vue plus personnel, je suis souvent moi-même enclin à un puissant sentiment d’impuissance et d’injustice en lisant les divers témoignages (certains dans lesquels je me reconnais malheureusement bien trop souvent).

Cela dit, le travail de Thomas Mathieu est de nécessité publique et j’invite toutes celles et ceux qui s’interrogent sur la question du harcèlement et des violences faites aux femmes à aller y jeter les deux yeux.

Non seulement il « dessine vos histoires et combat le harcèlement et le sexisme à gros coups de crayon », mais il est également relayeur de messages éducatifs, clairs et parfaitement compréhensibles. A diffuser le plus possible.

Ce blog, je ne le consulte pas si souvent que cela, car encore une fois, quand on est une éponge, ça fait mal, mais il existe et ça : quel miracle !

Au passage, sachez que Thomas Mathieu a également publié un récapitulatif de ses planches de blog dans un très bel album papier, édité par Le Lombard.

Anne-Charlotte Husson – Genre !

Dans ses billets, Anne-Charlotte Musson parle de notre société et dissèque toutes les thématiques du « genre » avec acharnement, recherches et précision. Plus du côté du journalisme engagé que du témoignage vulgarisé, ses textes ne sont pas moins accessibles au grand public qui souhaiterait s’éclairer.

J’ai découvert son blog lors de mes travaux de recherches pour notre cours sur la « question du genre dans l’art » lors de mes études universitaires. J’avoue avoir encore un dossier de 50 pages de copier/coller dans mes classeurs d’étude tant j’avais été happée par ses écrits.

Je vous conseille cela dit de remonter un peu le fil d’actualité et de commencer votre lecture par les premiers billets.

Voilà, maintenant que tout cela est dit… Rentrons dans le vif du sujet.

petite-bedetheque-savoirs-tome-11-feminisme-7-slogans-et-citations

Ce qu’en dit l’éditeur

« Malgré des avancées significatives durant le 20e siècle, le combat féministe reste toujours d’actualité. D’Olympe de Gouges à Virginie Despentes en passant par Simone de Beauvoir ou Angela Davis, cette bande dessinée retrace, à travers des événements et des slogans marquants, les grandes étapes de ce mouvement et en explicite les concepts-clés, comme le genre, la domination masculine, le « slut-shaming » ou encore l’intersectionnalité »

De la grande vulgarisation

Chapeau bas aux auteurs : cette bd est simple, efficace et positive. Aucun jugement, aucun chef d’accusation. Un récapitulatif clair, prodigieusement mis en scène et très bien rythmé : tous les ingrédients d’une vulgarisation réussie.
Cette BD est accessible à tous, aux renseignés, aux curieux, aux passants.

Pour le lecteur « coup de vent », le message passera facilement.
Pour le lecteur « j’aime les détails » : il sera servi.

Chaque planche regorge de détails, de références culturelles, de démonstrations. Chaque page est un tableau. Et ce dynamisme aide à comprendre des concepts peut-être beaucoup moins sexy sur le papier pour le grand public ou les petits curieux tout neufs.
Bravo donc aux auteurs pour le choix de la mise en scène de leurs propos, parfaitement maîtrisé et très efficace.

7 slogans : 7 dossiers

Densité. C’est le mot qui ressort de ma lecture : tellement d’informations récapitulées en si peu de page, c’est une sacrée prouesse éditoriale. Histoire des droits, des lois, des procès et des débats qui ont marqué l’histoire des féminismes dans le monde, en passant par la question du genre, du « black feminism » et des orientations sexuelles.

Bref, à la fois récapitulatif historique et culturel, cette bande dessinée est un diaporama parfait.

Et encore une fois, sa construction très travaillée en fait une lecture facile, aérée, accessible. Point de peur braves gens, ça ne fera pas « trop » mal. Au pire, ça fera déjà beaucoup de bien à la société.

Petit bémol personnel

Voilà, il y a juste une petite chose qui m’a gênée. C’est mineur, vraiment, par rapport au bien fou que m’a fait la lecture de cet ouvrage. Je souhaite cependant chipoter sur la définition faite par les auteurs « des violences faites aux femmes ». Selon l’ouvrage, il s’agit de « toute violence, qu’elle soit psychologique ou physique, faite aux femmes par les hommes ».

Pourquoi, après justement un très très très très (oui, oui) beau chapitre sur la question des féminismes et du genre, écrire que les violences faites aux femmes ne seraient causées que par les hommes ? Les violences faites aux femmes sont également le jeu des femmes. Au même titre que les hommes.

Combien de femmes arriérées et pudibondes nourrissent quotidiennement le mythe de la femme épilée de près (donc propre), hétéro (donc sage), mère de famille (donc responsable et à l’écoute de sa nature), douce (donc vraie), mince (donc heureuse) ?

Oui, à court terme, cette violence-là, elle cogne moins que le poing d’un homme. Mais elle est tout aussi efficace pour creuser notre tombe.

Contrer les violences faites aux femmes, ce n’est pas seulement « éduquer les hommes » au respect de l’autre et faire comprendre la nécessité de l’égalité. C’est aussi transformer notre société, quel que soit son sexe/genre/identité, par une conscience éclairée de l’autre.

Sinon, cela fait de nous des bourreaux.

Mais là, il est très tard cette nuit, j’aurai tant à dire d’autre… mais je m’égare, car le chapitre en question traite plus de la violence physique que psychologique, donc encore une fois, je chipote un chouilla.

Une bande dessinée d’utilité publique

Oui, oui. Clairement.
A mettre entre toutes les mains : les avisées, les éclairées, les curieuses, les fragiles, les grosses brutes, les timides, les blessées… Des mains d’homme ET de femme.

Pour finir, parce que sinon, je m’en voudrais

Oui… j’ai votre attention. On a discuté d’une superbe BD. Mais, si l’envie vous prend de surfer également sur la toile, voici déjà deux petites vidéos bien sympathiques et éclairées.

Et parce que je ne parle jamais de féminisme sans parler de la question du consentement, voici une vidéo que je souhaite vous partager :

Et parce que cette vidéo-ci m’a vraiment touchée, un petit coup de Meufisme ne nous fera pas de mal. Quand, dans une vidéo d’à peine 6 minutes, tous les grands sujets sont abordés : culpabilité sociétale (tenue, nuit, solitude), consentement (silence + casque = non), harcèlement, domination masculine, effet de groupe, peur PAS paranoïaque (mais que l’on présente ainsi).

Et une petite dernière parce que celle-ci est juste parfaite :


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.


Publicités

3 réflexions au sujet de « Le Féminisme – La Petite Bédéthèque des Savoirs – Bibliographie »

    1. Ah oui oui ! J’avais vu sa chaîne y’a quelques temps. J’ai beaucoup aimé son explication de la « sidération » paralysante.

      PS : j’ai déjà prévu deux personnes de mon entourage pour cette BD à Noël 😉 Je te comprends donc hihi

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s