Pause Young Adult

Magisterium (T01) l’épreuve de fer – Cassandra Clare et Holly Black – Pocket Jeunesse

le-magisterium-tome-1-l-preuve-de-fer-567143-250-400Et oui, voici enfin ma chronique de Magisterium, dont je vous parle désormais depuis bien trois semaines. Je l’ai dévoré en deux, trois nuits en lecture commune avec Virginie (Pluie de M0ts) au début du mois d’octobre. Si vous souhaitez lire sa chronique, c’est par ici.

Personnellement, j’ai beaucoup apprécié ma lecture et ai été charmée par le personnage principal très attendrissant.

Je lirai donc le tome 2 dès que l’occasion se présentera.

Parlons ensemble du tome 1 de Magisterium, l’épreuve de fer, de Cassandra Clare et Holly Black, aux éditions Pocket Jeunesse, publié en avril 2015.

  • Ce qu’en dit l’éditeur

« Dans une grotte, un nouveau-né abandonné. Gravée dans la glace, une inscription de la main de sa mère : « Tuez cet enfant »
Douze ans plus tard…
Callum Hunt est devenu un garçon comme les autres. Ou presque. Car il a tout fait pour ignorer la magie qu’il portait en lui. Mais à présent Cal est rattrapé par un don qu’il n’arrive pas à maîtriser, et il doit intégrer le Magisterium. Un endroit fabuleux et terrifiant, où il va découvrir les secrets obscurs de son passé. L’Épreuve de Fer commence à peine. Le plus grand défi reste à venir…« 

  • Stop au préjugé « Harry Potter »

Voilà, j’ai souvent entendu ou lu que ce livre se rapproche énormément d’Harry Potter… Et je ne suis bien évidemment pas d’accord du tout. Rien dans ma lecture ne m’a rappelé le plus célèbre des sorciers. Mais alors rien. Si tous les trios devaient nous faire penser à Harry, Ron et Hermione, on ne serait pas sortis de l’auberge !

L’univers de Magisterium est indépendant, original et parfaitement identifié. Il est aux antipodes de Poudlard et, tout comme Cal, notre petit héros, on ne veut surtout pas y aller.

Certes, c’est une école de magie, certes, il faut y rester plusieurs années, certes, il y a des examens. Mais cela s’arrête là pour les points communs.

Le reste, c’est de l’imagination pure.

  • Une école enfouie sous terre – une ambiance à la Willy Wonka

J’ai vraiment adoré la construction de cette école souterraine. Les champignons colorés qui tapissent les parois, les stalactites argentées qui pleuvent dans les grottes, les portes dérobées, les tunnels, le lac, les rivières, les bateaux… J’y ai vu beaucoup de la plus célèbre des chocolateries et franchement, c’était merveilleux. Un univers très riche, original et bien ordonné, dans lequel on plonge sans problème.

  • Des personnages travaillés et au background bien développé 

Chacun des personnages secondaires de cette école possède sa propre histoire bien établie, son caractère bien développé et participe activement au développement de l’intrigue. Ce qui fait que le scénario est riche en rebondissement. Le trio principal m’a plu, bien évidemment, mais je suis aussi très intriguée par les mages principaux et par les esprits lézards. Bref, cet ouvrage est travaillé, que cela soit sur le développement d’un univers riche ou bien sur le traitement de personnages approfondis. Top.

  • Un jeune garçon attendrissant

Et comme je vous l’ai dit, ce qui m’a le plus plu dans ce roman, c’est son personnage principal. Affublé d’un handicap à la jambe, Cal ne peut courir, il se fatigue vite, il titube, il chaloupe, bref, il faillit. S’ajoute à cela une envie de dire non, un caractère bien trempé mais peu assuré face aux autres, une absence de confiance en soi et une tendance à la taquinerie comme système de défense : un mélange gagnant !

En bref, j’ai beaucoup aimé ce premier tome, mais n’en fait pas un coup de cœur. En effet, l’écriture ne m’a pas tout à fait convaincue. Je ne saurai dire pourquoi, mais je l’ai trouvée trop simple, trop dans le survol. Pas forcément poétique, ni fluide, ni travaillée comme j’aime. Mais cela n’en fait pas un mauvais roman, au contraire, cela donne une lecture légère et facile, parfaite pour les adolescents et les grands lecteurs qui aiment rêver.

Affaire à suivre !


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.


 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Magisterium (T01) l’épreuve de fer – Cassandra Clare et Holly Black – Pocket Jeunesse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s