Interlude Jeunesse

Le Musée des Monstres – Lauren Oliver et H.C. Chester – Benjamin Lacombe – Hachette Jeunesse

cover98273-medium

Je remercie tout d’abord chaleureusement les éditions Hachette ainsi que NetGalley pour la lecture de cet ouvrage. Il m’a tout de suite tapé dans l’oeil. Et je ne regrette mais alors absolument pas de l’avoir solliciter.

Ce fut un vrai coup de cœur ! Voilà, c’est dit, on va pouvoir avancer.

Parlons ensemble du premier tome du Musée des Monstres, la Tête Réduite, de Lauren Oliver et H.C. Chester, illustré par Benjamin Lacombe et publié chez Hachette le 5 octobre 2016.

  • Ce qu’en dit l’éditeur

« Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses !

Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l’acrobate et assistant du magicien… Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l’abri des murs d’un étrange musée. Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles événements s’enchaînent.

Suite à la mort d’une spectatrice lors d’une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d’être à l’origine d’une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l’enquête… Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus« 

  • Un travail éditorial très impressionnant

Depuis quelques mois maintenant, je constate en librairie une « vague Miss Peregrine« . Si cette saga a si bien fonctionné, ce n’est pas uniquement grâce aux talents et à l’imagination de Ransom Riggs, mais aussi au travail extraordinaire d’un point de vue éditorial. Le rapport texte/image sublimé dans cette trilogie a inspiré les maisons d’éditions. Et nous voyons désormais apparaître sur nos tables de très beaux objets. Le meilleur exemple qui inonde la toile ces derniers temps n’est autre qu’Illuminae (non, toujours pas lu). Mais le Musée des Monstres ne fait pas exception.

Et franchement, le résultat est top. Les illustrations de Benjamin Lacombe sont sublimes, quoique peu nombreuses. Elles participent au récit d’une belle manière. Mais l’éditeur a également travaillé la mise en page générale de l’ouvrage, avec de très belles pages de garde et de séparation de chapitre qui jouent sur l’ambiance loufoque et originale du récit.

  • Une ambiance délicieusement loufoque

Les pensionnaires du Musée des Monstres sont tous affublés de particularités étranges et extraordinaires, dont ils savent se servirent. Ils sont nés ainsi, ils en vivent et ils en souffrent. Cela donne lieu à bon nombre de situations rocambolesques très sympathiques et riches en rebondissements.

L’intrigue de ce roman sait mettre en avant les quatre enfants principaux. Chacun a sa part de lumière (grâce à un narrateur omniscient) et on s’attache très vite. J’ai vraiment adoré ces enfants (avec une préférence pour Sam et Max), leurs répliques, leurs chamailleries, leurs plans…

L’énigme du vole de la tête réduite est particulièrement bien tenue, avec des suppositions toujours contrées les unes à la suite des autres, des pistes, des coups fourrés. J’y ai retrouvé le rythme malicieux des Orphelins Baudelaire et la bizarrerie de Miss Peregrine. Un régal donc.

Il ne s’agit en rien d’un freaks show, mais bien d’une aventure colorée à destination des jeunes lecteurs, d’une grande intelligence et d’une haute qualité.

  • Une lecture parfaite pour Halloween  

Ce roman est parfait pour une lecture de fin octobre. Une enquête, des meurtres (oui, oui…), des mystères, une fin attrayante qui nous donne envie d’y revenir (à quand le tome 2 ?).

J’ai beaucoup apprécié ma lecture, j’ai été séduite dès les premières pages par l’écriture fluide et délicate (ce qui n’est pas toujours évident dans un roman à quatre mains à destination des jeunes). Bref, parfait ! J’en parlerai longtemps de ce roman et j’espère que les prochains tomes seront aussi bons.


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.


 

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le Musée des Monstres – Lauren Oliver et H.C. Chester – Benjamin Lacombe – Hachette Jeunesse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s