Pause Young Adult

Rebelle du Désert (T01) – Alwyn Hamilton – Pocket Jeunesse

9782266263375Ce faisait un petit moment que je n’avais pas lu un roman de Young Adult aussi satisfaisant, et aussi vite. Le dernier coup de cœur en date : Miss Peregrine et les enfants particuliers.

Je remercie donc chaleureusement les éditions Pocket Jeunesse ainsi que NetGalley de m’avoir donné la possibilité de lire ce premier opus de ce qui s’avère être une saga passionnante.

Parlons ensemble du premier tome de Rebelle du Désert, écrit par Alwyn Hamilton, traduit de l’anglais par Hélène Zylberait, publié aux éditions Pocket Jeunesse le 1er septembre 2016 (288 pages).

  • Ce qu’en dit l’éditeur

« Le destin du désert repose entre ses mains

Prisonnière d’une vie étouffante au cœur du désert, Amani n’aurait jamais imaginé galoper un jour sur un cheval fantastique, en compagnie d’un fugitif recherché pour trahison. Elle ne se serait jamais doutée non plus qu’elle en tomberait amoureuse… ni qu’elle l’aiderait à mener la résistance contre le sultan.« 

  • Un univers fantasy original et bien construit

Voilà une donnée certaine. Même si cet univers de sable et de désert m’avait déjà beaucoup attiré dans le très bon premier volet d’Une braise sous la cendre, de Sabaa Tahir, l’univers d’Alwyn Hamilton exploite avec beaucoup plus de fantasy la mythologie orientale. C’est un vrai enchantement d’évoluer avec ces créatures mystérieuses nées du désert sanglant. Gros coup de cœur pour les Bouraqs, ces chevaux des vents et des sables…

L’écriture propre et efficace de l’auteur sert cet univers merveilleux avec brio. L’immersion est simple et rapide, dès les premiers chapitres. On a chaud, en lisant cette histoire. On souffre de la soif, le sable nous pique, il s’insinue dans nos vêtements tandis que nous courrons à travers les pages aussi vite que la fuite d’Amani.

De nombreuses surprises émergent de ce pays désertique, les Cauchemars, les Skinwalkers, les Goules, les Bouraqs, les Djiins et viennent se fondre à merveille au folklore oriental.

« J’ai toujours pensé que la terre crée ses Êtres Premiers de la même façon que ses mortels. Dans les forêts et les champs de l’Ouest, leur magie pousse dans une terre profonde. Dans le Nord gelé, elle surgit de la glace. Et ici, elle brûle le sable. Le monde fabrique des êtres pour chaque lieu. Des poissons pour la mer, des Rocs pour le ciel des montagnes, et des filles à la peau dorée, championne de tir, pour un désert qui ne laisse aucune chance aux faibles« .

  • « Moi, j’aurais pu tout faire, si j’étais née garçon ».

Dans un livre qui s’adresse à la jeunesse, aux adolescents de 13 ans et plus, qu’il est bon de ne pas y retrouver tous les clichés du genre. Attendre 180 pages pour obtenir la première description physique complète de notre héroïne, c’est un vrai bonheur. Tout ce que nous savons d’elle, c’est ce qui est utile à l’intrigue. Le reste, nous le découvrons au fur et à mesure que l’histoire prend place.

J’ai été particulièrement séduite par le parti pris de l’auteur de ne jamais tomber dans le déjà-vue romantique, dans le « je suis une femme MAIS je peux faire beaucoup ». Bien au contraire, si la société de ce roman asservi les femmes, les personnages principaux (rebelles, jeunes, combattants) s’affranchissent de tous ces diktats et vont de l’avant.

Il ne s’agit pas non plus du sacerdoce de cet ouvrage, mais cette dimension est malheureusement trop absente du genre pour ne pas la souligner lorsqu’elle apparaît, même fébrile, dans un roman de YA.

Enfin, la romance introduite dans ce premier tome n’est aucunement guimauve. Elle est dosée avec une grande justesse et encore une fois, bien loin des clichés du genre. Bravo !

  • Une écriture sensuelle et maîtrisée

Oui… Malgré les petits défauts du scénario, les évidents retournements de situation (lorsque l’on est habitué du genre), ce roman reste dans mon cœur pour la simple et bonne raison que mes yeux se sont arrêtés plusieurs fois sur de très beaux passages. Et que plusieurs fois, je me suis fait la réflexion que, pour un livre jeunesse action/fantasy/romance, il était étonnamment bien écrit et possédait une structure particulièrement efficace !

« J’étais grisée par la nuit, les couleurs, les rires, et par ces gens mûs par leur foi et leur cause. Cette révolution était une légende en marche. Une épopée qui changerait à jamais le monde. Comme si ce monde avait besoin d’être sauvé, et que tous les acteurs de l’histoire se déplaçaient jusqu’aux endroits exacts où ils devaient aller, comme des pièces sur un plateau de jeu, juste pour que l’histoire devienne réalité. Mais c’était plus fou, plus terrifiant, plus exaltant et plus incertain que je ne l’avais imaginé. La religion de Bahi. La famille de Jin. La philosophie de Shazad. Je pouvais en faire partie. Si je le souhaitais. Il était de toute façon trop tard pour m’arracher ) cette histoire, ou pour l’arracher de moi.« 

* * *

« Je marchais sous des arbres qui pliaient sous le poids d’oranges, de grenades et d’autres fruits que je ne connaissais pas. Ils s’élevaient autour d’étangs si clairs et si profonds que je me disais qu’en m’approchant je pourrais voir, au fond, le cœur de la Terre.« 

  • En bref, un très bon roman young adult

J’attendrai la suite avec plaisir, je la lirai, c’est certain. Cette saga s’annonce très prometteuse, enthousiasmante et très divertissante. Elle possède quelques défauts, mais rien de pénalisant. La lecture est agréable, rapide, prenante. Le scénario, bien qu’assez attendu, est dynamique, les pages tournent à une vitesse ! Je vous recommande donc cette lecture si vous souhaitez vous évadez : vous ne serez pas déçu !


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.


Blog Vio' 2 [174304]

Publicités

4 réflexions au sujet de « Rebelle du Désert (T01) – Alwyn Hamilton – Pocket Jeunesse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s