Instant Illustré

Ano Hana -Mari Okada et Mitsu Izumi – @PaniniManga

CouvQuel plaisir de retrouver sur le papier cette série animée qui m’a tant plu !
Ano Hana (de son vrai petit nom « Ano hi mita hana no namae o bokutachi wa mada shiranai », c’est-à-dire très littéralement : « Nous ne connaissons toujours pas le nom de la fleur que nous avons vue ce jour-là.« ) est une adaptation manga de la série animée en onze épisodes du même nom, produite en 2011 par Tatsuyuki Nagai et le studio d’animation A-1 Pictures.

En France, Ano Hana est signé Mari Okada et Mitsu Izumi, publié par Panini Manga le 04 mai 2016.

J’en profite pour remercie chaleureusement Laëtitia, mon amie, pour m’avoir fait découvrir cette comédie dramatique il y a déjà 3 ans. Cette histoire est, depuis, en troisième position de mes animés préférés.

Cette mini série est terminée au Japon et elle comporte 3 tomes. Le premier tome étant sorti avant-hier, je me suis précipitée en librairie et l’ai rapporté avec délectation dans mon étagère. Je vais me restreindre à chroniquer le tome 1, et non la saga complète, afin de vous faire découvrir en douceur cet incontournable !

ano_hana___the_gang_by_saber_cow-d4yytmd

  • Ce qu’en dit l’éditeur

« Les fantômes du passé finissent toujours par resurgir »

« Quand il était petit, Jintan avait créé le groupe des Super Combattants de la Paix avec ses amis. Mais toute cette belle histoire s’est terminée tragiquement quand Menma, une recrue du groupe, a trouvé la mort. Depuis, Jintan ne va plus à l’école, ne voit plus personne, et ne sort même plus de chez lui. Jusqu’au jour où le fantôme de Menma apparaît devant lui…« 

  • Un manga profond et sensible, proche de nous

Les personnages sont tous très attachants, entiers et parfaitement crédibles. On est loin des clichés du genre… très loin. Idem pour la thématique, traitée avec beaucoup de justesse, sans jamais tomber dans le pathos.

L’intrigue se concentre sur un jeune homme, Jintan, retranché chez lui, souffrant de phobique scolaire, qui s’est peu à peu éloigné de ses amis d’enfance, groupe dont il était apparavant un des leaders. Tous ont fait du chemin, tous ont développé des caractères bien particuliers. Et se retrouver est systématiquement synonime de peine, de gêne et de souffrance, tant la mort de leur petite amie Memma est encore douloureuse. Mais celle-ci va se matérialiser aux yeux de Jintan, sans elle-même savoir ce qu’elle fait là. A Jintan donc de lever le mystère et de réunir tant bien que mal ses anciens camarades.

Une belle métaphore (quoiqu’un peu grossière) du deuil et de l’entraide. Une sublime illustration de la vie, des éloignements et de la force de l’amitié.

  • Un fantôme plus vivant que ceux qui restent

On comprend très vite que c’est Memma, le fantôme de la jeune fille disparue dans leur enfance, qui va apporter la vie, la joie, l’entrain. Memma va pousser Jintan (cet étudiant souffrant de phobie scolaire et sociale) dans ses retranchements, avec beaucoup d’humour et d’énergie.

Si d’abord j’ai été très gênée par les dialogues de la jeune fille qui ne parle d’elle qu’à la troisième personne en employant son nom : « Memma est heureuse », cela peut s’expliquer de deux façons. Tout d’abord, c’est effectivement comme cela que Memma s’exprime dans l’oeuvre originale (que j’ai visionnée en VOSTFR), mais c’est aussi parce que Memma est encore une enfant. Son fantôme se matérialise en adolescente, pour correspondre à la réalité de ses amis, mais dans son cœur, c’est encore une petite fille. Ce ton enfantin est donc tout à fait crédible.

Memma est définitivement la pierre angulaire de ce premier tome, suivie de très près par Jintan. Que vient-elle faire ici ? Comment lui apporter la paix ? Comment va-t-elle pouvoir aider Jintan à faire son deuil, et ses amis à se retrouver ?

  • De l’art du flashback

Aller-retour constants entre cette époque joviale de l’enfance et celle, plus terne et agressive de l’âge adulte, voilà comment est construit ce premier tome. Une lecture très agréable, empreinte de mélancolie avec quelques touches d’espoir. J’ai beaucoup apprécié le rythme mis en place : ces flashbacks très bien dosés apportent émotions et introspection.

  • En bref, un manga à lire, sans condition

Vous l’aurez compris, j’étais achetée avant même d’avoir lu ce tome. Oui, je suis une grande fan de l’animé et me replonger dans cette lecture me fait revivre ses instants de bonheur que j’ai vécus en découvrant Ano Hana à l’écran.

N’hésitez pas, si vous souhaitez lire une petite série délicate, contemporaine et juste, Ano Hana, c’est le manga qu’il vous faut.

Je vous recommande grandement de lire ce premier tome en écoutant la bande son originale (très sympathique) de l’animé, cela décuplera votre immersion.
D’ailleurs, pour le plaisir, je vous propose l’opening de l’animé.


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Ano Hana -Mari Okada et Mitsu Izumi – @PaniniManga »

  1. J’ai également beaucoup aimé l’anime, qui m’a énormément émue !
    Je vais faire un tour dans les librairies ce matin, je vais essayer de le trouver ! ^_^

    Si tu aimes ce genre d’anime d’ailleurs je te conseille Clannad et Clannad after story, un de mes animes préférés, magnifique et bouleversant avec un graphisme à couper le souffle!

    J'aime

    1. Ah Clannad, on m’en a beaucoup parlé… J’arrive sur le tard avec cette série et j’avoue que les graphismes « un petit peu vieillots » me freinent un fouilla. Sais-tu si cette série existe aussi sur papier ? 🙂

      J'aime

      1. Graphisme vieillot ? Je crois tu dois parler du film, car je n’ai jamais vu un graphisme aussi beau, même encore plus beau que Ano Hana. Si tu parles du graphisme du film, là c’est clair que c’est très moche, mais l’anime n’a rien à voir ! regarde par toi même avec l’opening : https://www.youtube.com/watch?v=P-zhIImKP5k

        Oui il existe un manga, mais les dessins ne sont pas très beaux et ne rendent en rien la valeur de l’anime. Franchement, fais moi confiance et regarde l’anime, c’est juste magnifique, l’histoire est belle, très émouvante, il y a beaucoup d’humour et des personnages attachants !

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s