Pause dessinée

Morgane – Kansara et Fert – Delcourt/Mirages

Halala, je suis bien en peine. C’est bien la première fois que je vais avoir du mal à expliquer pourquoi j’ai adoré cette bande dessinée… D’habitude, ça vient tout seul. Mais là, je m’y suis prise à deux fois. Deux lectures pour comprendre la profondeur cachée derrière l’apparent enfantillage.

Je vous présente Morgane, par Kansara et Fert, aux éditions Delcourt dans la collection Mirages, publiée le 06 avril 2016.

morgane1

  • Ce qu’en dit l’éditeur

« Privée de son destin de reine, la demi-soeur du roi Arthur devient la sulfureuse fée Morgane et se dresse contre la tyrannie de la Table ronde et les manipulations de Merlin le fou. Écoeurée par le magicien qui joue avec sa vie depuis sa plus tendre enfance, Morgane laisse libre cours à sa colère et assouvit sa soif de pouvoir envers et contre tous : son ancien maître, les hommes, leur nouveau dieu unique et l’ordre établi.« 

  • Où chaque planche est une merveille

Que dire d’autre à part que c’est sublime ? Les teintes nocturnes, liquides de la forêt, les couleurs chatoyantes du château, les ténèbres entourant Morgane… Quelle beauté ! J’ai eu plusieurs fois l’impression de lire un très bel album pour enfant, oui, tant les couleurs sont puissantes et les traits particuliers. Le découpage des planches aussi m’a interrogée. J’aime beaucoup cette variation du genre, cette légèreté du récit se confrontant à la mythologie du sujet traité.

Et ces inserts en début de chapitre ? Telles de vieilles enluminures complètement retapées au regard de notre époque ! Quelle magie.

  • Un conte moderne qui flirte avec les genres

Les premières pages arrivent comme un choc. Est-ce déjanté ? Est-ce caricatural ? Rien de tout cela, il s’agit tout bonnement d’un conte moderne. Ne vous laissez pas amadouer par l’apparente légèreté des mouvements, l’enchaînement rapide des premières cases. Non. Laissez-vous guider vers plus de ténèbres et plus d’actualité. Holala ! J’adore !

Tant de tonalités se mêlent dans cette bande dessinée. Le côté très « cartoon » des personnages se fond avec brio à la profondeur de ce qui est vue. C’est brillant, ce mélange des genres. Des touches d’humour apportent fraîcheur et vitesse à la lecture (ce Lancelot, quelle tête ! Et cette Guenièvre, quelle pimbèche hilarante !).

Et pourtant, ces personnages ridicules, grotesques (dont Arthur est définitivement le roi) sont confrontés à un personnage dramatique, puissant, mis en scène avec noirceur et quelques pointes de spleen romantique (si, si !).

  • En bref, une belle lecture, un moment parfait

Non vraiment, cette bande dessinée est très maligne. Elle associe légende, conte, humour, drame, profondeur, légèreté, couleurs, ténèbres… Et tant d’autres nuances !


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Morgane – Kansara et Fert – Delcourt/Mirages »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s