Avril en Album 2016·Interlude Jeunesse

#AvrilEnAlbums(04) – Mystérieuses Princesses – Khoa Lê – NuiNui

Je continue la saga des Avril En Albums, rendez-vous créé par Bookwormette, sur son blog Pilalire. Et cette fois-çi, avec un album très récréatif, magnifique. De quoi faire un très très beau cadeau à des enfants à partir de 3 ans.

Voici, encore une fois bien que cela ne devienne pas une coutume, un de mes coups de cœur libraire de Noël 2015 : Mystérieuses Princesses, par Khoa Lê, publié par les éditions NuiNui.

PrincessesCOUV

  • Petit mot à propos de l’auteur

Il vous suffit de faire un petit tour sur le pinterest de Khoa Lê pour comprendre le gigantesque « WOUAW » qui sort de mon cœur. Son travail est absolument grandiose. Les détails sont harmonieux, poétiques, oniriques. Elle a notamment écrit et illustré Mille Larmes, Lune et Soleil ou encore Rachel et la Montagne (un superbe pop-up !), tous aux éditions NuiNui. De vraies merveilles !


Cela a déjà du vous arriver : en faisant des recherches, je me rends compte que Khoa Lê a réalisé un grand nombre de mes albums coup de cœur… Pas bien, pas bien. Il faut absolument que je fasse plus attention aux auteurs des albums qui me touchent, plutôt que de me contenter de connaître « les plus connus ». C’est décidé ! Faire attention. Quitte à le noter dans un carnet spécial. Je retiens très facilement les titres, les maisons d’édition (ça, c’est le classement de nos étagères au boulot qui le demande) mais très rarement les auteurs d’album… Pas bien, pas bien.


  • Ce qu’en dit l’éditeur

« Cinq d’entre elles règnent respectivement sur  les eaux, le monde végétal, animal, l’énergie du sol et la musique. Et la sixième ? Cette princesse est une créature magique, d’humeur changeante et qui cache un secret : chaque fois que les enfants du monde sont agités, enragés ou bien pleurent, elle ne se maîtrise plus et se transforme en dragon cracheur de feu. Ses cinq sœurs interviennent alors, tâchant d’apaiser le dragon,  faisant monter les eaux pour en éteindre les flammes,  chantant pour l’endormir, l’accueillant sur une pelouse moelleuse et dans la chaude étreinte de douces collines. La sixième princesse, maîtresse du temps et des catastrophes naturelles, reprend ainsi ses esprits et le monde recouvre son harmonie à condition, bien entendu, que tous les enfants s’entendent pour être bons et gentils !« 

gif20principesse

Je n’ai rien à ajouter de plus sur l’histoire et le message véhiculé. Je pense que c’est très clair ainsi. Et c’est d’ailleurs sans doute le reproche que l’on peut faire à cet album. Mais nous y reviendrons.

  • Une invitation à l’émerveillement et au voyage

Parlons un peu de la fabrication. Quel délice ! Cet album est très grand (24 par 33 cm) et cartonné ; il jouit d’une jaquette résistante et surtout… surtout… a été imprimé sur feuilles d’argent. Cela signifie qu’il scintille. Mais pas avoir de vulgaire paillettes, non. Il scintille de mille reflets enchanteurs, distillés avec justesse. Comme de petits éclats de lumière apparaissant et disparaissant au fil de la lecture. On ne peut être que charmé.

Et que dire des illustrations (gigantesques) : il suffit de tourner une page pour être totalement absorbé par le tableau suivant. Un vrai bonheur !

  • De petites références qui font sourire

Peut-être ai-je trop lu de contes classiques, peut-être que ma passion pour ces figures et ces symboles prend le dessus, toujours est-il que j’ai retrouvé dans ces six princesses quelques personnages de conte de fée classique (Peau d’Âne, La Petite Sirène, Blanche Neige). Un petit jeu à faire avec les enfants ?

  • Une morale un peu déroutante

J’avoue avoir longtemps douté de ma chronique. Quelque chose m’a gênée, et j’ai mis un certain temps avant de mettre le doigt dessus.

Je comprends le message « la colère et la haine déchaîne le monde et anéantissent l’harmonie« , mais les mots utilisés pour le dire me troublent :

« Les enfants, vous l’ignorez sans doute,
Mais en étant gentils et bien élevés,
vous avez le pouvoir de rendre ce merveilleux
petit royaume encore plus beau et heureux.« 

J’ai été décontenancée par la simplicité de ce message. La complexité des illustrations, la richesse de l’univers proposé et la magnificence de chaque tableau m’ont fait espérer un message plus adulte. Ou bien est-ce simplement le traitement de cette petite morale (le choix des mots un peu niais) qui m’a un peu gâché le jeu…? En tout cas, j’aurai préféré un peu moins de terre-à-terre. Voilà pour le chipotage.


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

logo2016titre_250

Publicités

Une réflexion au sujet de « #AvrilEnAlbums(04) – Mystérieuses Princesses – Khoa Lê – NuiNui »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s