Instant Illustré

Soul Keeper -T1. – Takahashi Tsutomu

Pour ce premier Instant Manga : ma toute dernière lecture. Bon, certes, j’ai énormément de mangas dans ma PAL, mais ça ne m’empêche pas de profiter de ma pause repas pour en dévorer quelques uns au boulot.

Et le dernier à être passé dans mon bidon est également un coup de cœur.

soul-keeper-1-panini

  • De quoi ça s’agit ?

Premier tome de la série en cours Soul Keeper (une fois n’est pas coutume, je vous redirige plutôt sur le site de Manga.news plutôt que celui de l’éditeur, vous pourrez en avoir un meilleur aperçu). Un manga paru le 16 mars 2016 aux éditions Panini Manga.

Il est classé dans la catégorie Seinen en librairie, et c’est tout à fait compréhensible, tant son propos est mature et son sujet profond. Et quand on connaît son auteur (un grand habitué des Seinen – Blue Heaven ou Alive pour ne citer que ceux-ci), on n’est finalement pas surpris. Mais plein d’attentes !

  • Ce qu’en dit l’éditeur

« Riyon est le fantôme d’une jeune fille un peu rebelle qui vit dans l’au-delà. Têtue et indépendante, elle passe ses journées à jouer à othello au lieu de suivre le cursus de bonification de l’âme que tout mort est censé compléter avant sa réincarnation. Afin de la remettre dans le droit chemin, le précepteur en chef du Cercle des fantômes décide de l’envoyer sur Terre où elle effectuera un apprentissage en devenant l’esprit protecteur d’une personne de son choix. Sans s’en rendre compte, Riyon jette son dévolu sur le Premier Ministre du Japon, Soichiro Kasuga -un homme grièvement malade, à qui il reste à peine plus de cinq cents jours à vivre.« 

  • Un premier tome mature et précis

L’architecture de ce premier tome est très convenue : le premier chapitre nous présente le personnage principal, les suivants définissent l’intrigue et les enjeux mis en place. Ok. Et bien c’est fait avec beaucoup d’intelligence et de finesse.

La matérialisation du « combat intérieur » que chacun mène au fur et à mesure de sa vie est une idée brillante. Ici, Riyon, cet esprit protecteur, peut se mouvoir librement dans le monde des vivants, mais aussi intégrer la « boîte mentale » de l’homme qu’elle protège. Elle se retrouve alors dans une salle carrelée, aux joints fissurés, par lesquels d’étranges globes noirs gluants s’infiltrent à mesure que l’homme se sent attaqué, agressé, stressé ou déprimé. A elle de s’en débarrasser pour redresser le moral de son poussin.

Moi qui aime le symbolisme et la personnification, je suis séduite par cette mise en scène. Et ai très hâte de voir comment l’auteur va développer ses idées dans les tomes à venir.

Quant à l’identité graphique de cette série, elle est elle aussi très mature. Si les plans secondaires et les décors sont ultra précis et définis, les traits des personnages sont volontairement voluptueux. Ils ne sont ni chirurgicaux, ni saccadés. Ils laissent le lecteur « définir » ce qu’il observe, ce sur quoi il doit se concentrer : les expressions, les sentiments, la spontanéité du mouvement. Je suis particulièrement adepte de cette sensibilité et j’adhère totalement.

  • Une série à suivre de près

En bref, voici un manga qui nous plonge dans le monde politique japonais, l’ambiance des « businessman », le monde des adultes. Un univers qui ne nous est pas familier, loin des ambiances bon enfant des grandes séries à succès. Si son scénario n’est pour l’instant pas ultra surprenant, son propos l’est bien plus. Sous couvert d’un personnage principal féminin un peu cliché, on découvre une profondeur étonnante.

La maturité de son propos et la finesse de ses dessins en font pour moi une série à suivre sans hésiter !


Et vous, qu’en pensez-vous ?
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s