Pour ce premier rendez-vous du Club des Grosses Lectures, je vous propose de vous intéresser à deux ouvrages récemment parus qui sont très rapidement devenus des classiques du militantisme anti-grossophobie.

club grosses lectures session1 militantisme miniature

Le Militantisme - du 1er mars au 31 mai

Notre trimestre commence donc au 1er mars et se terminera le 31 mai. Le décalage calendaire de cette première cession est tout à fait volontaire. Grossophobie et sexisme étant intimement lié.e.s, profitons du mois de mars pour faire se converger les luttes.

Pour retrouver l’article de présentation du Club des Grosses Lectures, y’a qu’à cliquer. Et pour retrouver vos différentes publications et chroniques, vous pouvez utiliser le hashtag #clubgrosseslectures.

N’hésitez pas à me contacter (en commentaires ou sur Instagram) afin que je commence dès aujourd’hui à recenser vos chroniques à la suite de cet article.

LECTURE - Des témoignages qui se dressent contre la grossophobie

Je vous propose ce trimestre de découvrir les témoignages et combats de femmes passionnantes, afin de comprendre les différents enjeux du militantisme contre la grossophobie (qui rappelons-le, n’est en aucun cas l’apologie de l’obésité, mais bien la lutte pour l’inclusion des personnes grosses dans l’espace public, l’espace médical - la grossophobie médicale tue tous les jours, et l’espace politique).

Pour cela, voici les deux ouvrages que je vous propose.

"Gros" n'est pas un gros mot

Ce qu’en dit la maison d’édition

«Grossophobie (nom féminin) : ensemble des attitudes hostiles et discriminantes à l’égard des personnes en surpoids.»

Ce mot ne figure pas dans le dictionnaire, mais il désigne un phénomène réel et ordinaire. Chaque jour, les gros sont victimes de discriminations : si vous pesez 150 kilos, vous aurez du mal à trouver un travail (vous êtes présumé fainéant), à vous habiller (les magasins ne vendent pas de vêtements en taille 60), à vous soigner (il faudra dénicher un cabinet équipé pour vous prendre en charge, et la bienveillance n’est pas toujours au rendez-vous), à prendre l’avion (peut-être devrez-vous réserver un second siège), à vous faire prescrire une contraception, mais aussi à avoir un bébé si l’envie vous en prend... Vous aurez du mal à vivre normalement.

Nos préjugés sur les personnes grosses et les comportements qu’ils entraînent ont des conséquences parfois dramatiques. La grossophobie pollue toutes les sphères de la vie.

Témoignages à l’appui, voici un tableau choquant et 100 % vrai de ce que vivent les gros, tout le temps, partout.

On ne nait pas grosse

On ne nait pas grosse

Ce qu'en dit la maison d'édition

« Ce qui gêne tant les gens, c’est mon poids : 150 kg pour 1,53 m. Après avoir été méprisée pendant des années, j’ai décidé d’écrire pour ne plus m’excuser d’exister. De là est née cette enquête journalistique dans laquelle j’affronte mes tabous et mon passé, et où je décortique le traitement que la société – professionnels adeptes de la chirurgie de l’obésité, magazines féminins, employeurs – réservent aujourd’hui aux grosses. »

Gabrielle Deydier est la fondatrice du webzine culturel Ginette Le Mag. Le livre féministe coup de poing On ne naît pas grosse est son premier ouvrage.

RESSOURCES NUMERIQUES – les voix du militantisme

Pour ce trimestre, du 1er mars ou 31 mai, je vous propose d’écouter plusieurs épisodes de podcasts consacrés à la grossophobie. Ils vont donneront accès à d’autres témoignages, parfois eux-aussi, au carrefour des discriminations.

Un podcast à soi (n°3) : le gras est politique

Un podcast à soi (n°3) : le gras est politique

Un podcast à soi (n°3) : le gras est politique

Je vous encourage bien entendu à lire l’ouvrage de Daria Marx et Eva Perez-Bello avant d’écouter cet épisode, si vous comptez le faire. Dans tous les cas, cet épisode est exceptionnel. Il concentre tellement de ressources qu’il vous sera impossible de ne pas apprendre. Je vous le recommande de tout cœur.

--

Une création de Charlotte Bienaimé

Elles sont grosses et discriminées pour cela. Ce sont des remarques, des regards, des insultes, des commentaires. C'est un patron de restaurant qui, lors d'un entretien, vous annonce qu'il ne peut vous embaucher parce que vous dissuaderiez les clients de commander un dessert. C'est un médecin qui passe à côté du bon diagnostic, car il  estime que tout est lié à votre poids. C’est un amant qui n’ose pas s’afficher à vos côtés.
Dans ce troisième épisode d’Un podcast à soi, elles racontent avec puissance leur quotidien et leur recherche de liberté. Leurs récits bouleversants interrogent notre rapport aux normes esthétiques et alimentaires, et donnent à comprendre pourquoi la grossophobie est un enjeu féministe.

Un podcast à soi par Charlotte Bienaimé, le premier mercredi du mois. En partenariat avec le mensuel Causette.
A retrouver sur la chaîne YouTube ARTE Radio.

Miroir Miroir (n°1) : Grossophobie, s’excuser d’exister

Miroir Miroir (n°1) : Grossophobie, s’excuser d’exister

Miroir Miroir (n°1) : Grossophobie, s’excuser d’exister

Ce premier épisode de l’excellent podcast Miroir Miroir vous propose 40 minutes en compagnie de Gabrielle Deydier, militante anti-grossophobie et également autrice d'une de nos lectures du trimestre : "On ne naît pas grosse".

--

Rond.e, plus-size, voluptueux.se… tant d’expressions existent pour adoucir le qualificatif de gros.se. L’autrice, réalisatrice et journaliste Gabrielle Deydier milite pour la réappropriation du terme et contre la grossophobie, la discrimination des personnes en raison de leur surpoids. Dans son livre « On ne naît pas grosse », elle décrit la grossophobie du quotidien, des passants dans la rue aux cabinets des médecins, des remarques déplacées aux discriminations à l’emploi, où comment l’on devient gros.se avant tout dans le regard des autres.

Animé par Jennifer Padjemi.

BCBT Le Podcast (n°22) : Etes vous grossophobe ou victime de grossophobie ?

BCBT Le Podcast (n°22) : Etes vous grossophobe ou victime de grossophobie ?

BCBT Le Podcast (n°22) : Etes vous grossophobe ou victime de grossophobie ?

Dans le podcast « Bien dans son corps, bien dans sa tête », Ariane Grunbach réagit à la suite de sa lecture du bouleversant Hunger, de Roxane Gay (je rédige actuellement ma chronique, ça vient). Elle résume assez fidèlement les différentes problématiques liées à la grossophobie. Pour un apprentissage rapide (mais pas complet), vous pouvez foncer par là. Pour retrouver les autres épisodes de BCBT, c’est par ici.

--

Dans cet épisode, on parle grossophobie, cette discrimination qui touche les personnes grosses de multiples façons

VOS CHRONIQUES - Lire les autres et s'en inspirer

Je placerai vos chroniques au fur et à mesure du trimestre, n'hésitez pas à me les notifier. N'oubliez pas que vous pouvez également utiliser le #clubgrosseslectures pour échanger sur Internet.

Je vous souhaite de très belles lectures et écouter et je vous dis à très vite (probablement sur Instagram) pour en discuter.

Commentaires   

nice accessories
# nice accessories 22-08-2019 03:35
Thank you, I have just been looking for information about this subject for ages and yours is the greatest I have discovered till
now. But, what about the bottom line? Are you certain concerning the supply?



Also visit my site; nice accessories: http://upewoghyquzi.mihanblog.com/post/comment/new/33/fromtype/postone/fid/15113405925a153a3095974/atrty/1511340592/avrvy/0/key/c20340ba6a5cdcb2262369d2d0a6a3ec/
Répondre | Répondre en citant | Citer
Lectures de Sophie
# Lectures de Sophie 18-03-2019 22:57
Je viens de me procurer les deux titres, et j'ai eu l'occasion d'écouter les podcasts. J'ai hâte de découvrir commencer mes lectures, même si je m'attends à être secouée, car ce n'est pas un sujet évident. Avec les années, mon corps et moi, on vit de moins en moins mal ensemble, mais le regard et les paroles des autres restent tellement compliqués...
Expliquer pour la énième fois à un médecin que oui j'ai de l'arthrose, mais qu'elle est apparue quand je faisais 45kg, et que j'en peux plus qu'on me dise que c'est parce que je suis trop grosse... il y aurait tellement d'exemples... j'espère trouver des arguments pour démonter les idées reçues, et surtout une chose qui s'est beaucoup perdue ces dernières années, la sororité. L'échange, le partage, le soutien... et surtout le plaisir de lire et partager.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Pikobooks
# Pikobooks 24-03-2019 01:31
Sophie, je reçois tes mots avec tellement de chaleur. Merci pour ton témoignage (et je ne doute pas qu'il ne s'agit malheureusement que d'une anecdote parmi tant d'autres). Je suis contente que tu te joignes à nous pour ces lectures. Préserve-toi cela dit si tu sens que cela fait remonter trop de souvenir. Mais petit à petit, comme tu le dis, cela ira mieux.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Ceciloute
# Ceciloute 16-03-2019 12:47
Coucou :lol: Merci pour ces bons conseils et pour tes belles idéées et initiatives. C’est toujours un plaisir de te suivre. Des bisous :-*
Répondre | Répondre en citant | Citer
Pikobooks
# Pikobooks 24-03-2019 01:32
:lol: Merci beaucoup ! Merci surtout pour ta présence et ton soutien indestructibles ! :-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Jeanne
# Jeanne 24-02-2019 17:06
Je suis ravie de te rejoindre dans cette exploration littéraire, sociale et militante! Étant moi-même concernée et n'ayant mis des mots sur cette discrimination que très récemment, je suis vraiment très heureuse de pouvoir entamer cet étape de ma vie de lectrice et féministe avec ton initiative. J'ai déjà lu "on ne naît pas grosse" mais je vais en profiter pour le relire et mieux réfléchir à ce que j'en ai pensé! Je suis notamment assez contente de voir que tu mets des sources autres que livresques, j'adore découvrir des podcasts! As-tu écouté l'épisode avec Daria Marx de la Poudre? C'est celui qui m'a fait découvrir le collectif Gras Politique! :)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Pikobooks
# Pikobooks 24-03-2019 01:34
Ho oui !! Tu as raison Jeanne, j'ai écouté l'épisode de la Poudre avec Daria Marx ! J'aurai voulu en parlé tiens, je m'en veux de l'avoir oublié ! Il faut dire que La Poudre est un excellent podcast, si pertinent à chaque fois.
Je suis très contente que tu te joignes à nous pour réfléchir à cette thématique. Merci pour ton enthousiasme !
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © PikoBooks 2017