C'est reparti, avec un peu de retard, pour savourer un petit bilan personnalisé de février 2018, dans lequel nous allons parler des belles choses que nous y avons rencontrées. Alors, qu'attendons-nous ?

Le rendez-vous de la curiosité

Pour celleux qui ne le connaîtraient pas encore, le « c’est le 1er, je balance tout » est un rendez-vous mis en place par Lupiot, du site Allez-vous faire lire. Tandis que le titre que je préfère donner à cet article est directement piqué à Sita et ses "Chouettes Choses" sur Sorcelleries.net !
Le principe ? Quatre trucs à balancer !
  1. Le Top & Flopde ce que j’ai lu le mois dernier
  2. Au moins 1 chronique d’ailleurslue le mois dernier
  3. Au moins 1 lien qui m’a fait « Wahou »le mois dernier (hors chronique littéraire)
  4. Et enfin : ce que j’ai fait de mieuxle mois dernier

Allez, en avant ! 

Un seul petit flop en février

Ce mois-ci, je n’ai qu’un seul petit flop à vous présenter, et encore, un flopounet, dans le sens où le roman est bon, mais qu’en revanche j’y ai été particulièrement insensible (ce qui est souvent rédhibitoire pour moi).

Il s’agit de La nuit je vole, de Michèle Astrud, paru aux éditions des Forges de Vulcain, que j’apprécie tout particulièrement.

Ce qu’en dit l’éditeur

Michèle se réveille au sommet d'une montagne. Elle est atteinte d'une forme rare de somnambulisme; quand elle dort, elle s'envole.
Son talent ne passe pas inaperçu et tout le monde veut l'approcher.
D'où vient ce don ? Pourquoi apparaît-il là, brusquement ? Va-t-il rester ? Va-t-elle parvenir à le contrôler ?
Empreint de réalisme magique, ce conte moderne part d'un événement fantastique pour parler du poids de la famille, de la folie médiatique et de ce désir intime d'être libre et de voler loin de ces contraintes, pour devenir soi.

---------

Je suis passée totalement à côté de ce roman, que j’ai trouvé répétitif et austère. Y’a des fois, comme ça, ça ne veut pas, et là : ça voulait pas, je me suis profondément ennuyée. C’est bien dommage (d’autant plus qu’il s’agissait d’une lecture reçue grâce à l’opération Masse Critique de Babelio), mais je vous invite à le lire si vous en avez l’occasion, je pense sincèrement qu’il mérite tout de même une chance.

De gros coups de cœur

Ce mois-ci, parmi les nombreux ouvrages que j’ai lus (j’en garde quelques-uns sous le coude pour vous en parler dignement en mars, à l’occasion et de Livre Paris), il y a trois œuvres qui ont marqué mon cœur de différentes manières. Voyons voir ça !

Marceline Desbordes-Valmore

J’ai découvert, grâce à vos conseils, la poésie débordante d’émotions et de sensibilité de Marceline Desbordes-Valmore, cette contemporaine de Verlaine ou Rimbaud. Je vous en parle d’ailleurs dans ma dernière vidéo sur la chaîne.

Un petit exemple vaut mieux qu’on long discours.

Les séparés
N'écris pas. Je suis triste, et je voudrais m'éteindre.
Les beaux étés sans toi, c'est la nuit sans flambeau.
J'ai refermé mes bras qui ne peuvent t'atteindre,
Et frapper à mon coeur, c'est frapper au tombeau.
N'écris pas !
N'écris pas. N'apprenons qu'à mourir à nous-mêmes.
Ne demande qu'à Dieu... qu'à toi, si je t'aimais !
Au fond de ton absence écouter que tu m'aimes,
C'est entendre le ciel sans y monter jamais.
N'écris pas !
N'écris pas. Je te crains ; j'ai peur de ma mémoire ;
Elle a gardé ta voix qui m'appelle souvent.
Ne montre pas l'eau vive à qui ne peut la boire.
Une chère écriture est un portrait vivant.
N'écris pas !
N'écris pas ces doux mots que je n'ose plus lire :
Il semble que ta voix les répand sur mon coeur ;
Que je les vois brûler à travers ton sourire ;
Il semble qu'un baiser les empreint sur mon coeur.
N'écris pas !

-------

Je vous invite à découvrir sa poésie, accessible et pourtant complexe, qui m’a tant plus ce mois-ci. Et si vous voulez découvrir quelques un.e.s de mes poètes et poétesses favori.e.s, je vous ai concocté une petite sélection juste ici.

Un manga éblouissant

Mon deuxième coup de cœur a été vécu très récemment, et il s’agit du tome 1 de la nouvelle série de mangas de Yuuki Kamatani : Éclat(s) d’Âme, paru aux éditions Akata. Je vous laisse découvrir mon opinion juste ici.

Une nouvelle ode du monde

Le dernier coup de cœur concerne également une BD et il s’agit de la fabuleuse œuvre de Isabel Greenberg, Les cents nuit de Hero, dont je vous parlerai très très bientôt (bon, soyons honnête, après le salon du livre).

En attendant d’en apprendre davantage sur cet ouvrage, je vous invite à en découvrir les premières pages ici.

Une chronique venue d’ailleurs pour Février

J’ai été peu curieuse en février (en fait, je n’ai surtout pas pris le temps d’aller voir ailleurs). Alors, cette fois-ci, je zappe, plutôt que de toujours vous conseiller mes copines (toujours aussi douées et prolifiques, lalala).

Un lien qui m’a fait woaw en Février

Je suis régalée comme une petite souris dans un sillon à grains devant les vidéos de Alex Ramirès, spécifiquement avec sa série des « LowCost » : tant de rigolades et d’ingéniosité avec peu de moyens, ça fait rêver et cela donne envie de soulever des montagnes. Une petite envie de divertissement qui ne mange pas de pain ? Foncez !

capture d'écran de la chaîne de Alex Ramirès

Ce dont je suis la plus fière en Février

Allez, vraiment, cette fois, j’en suis ultra méga super contente.

jaquette du podcast Les Causeries de Piko

J’ai enfin lancé le podcast dont je parlais avec mes rêves depuis des mois. Il s’intitule « Les Causeries de Piko », il dispose déjà de 2 épisodes et il est disponible sur Itunes juste ici. Je vais tenter de produire un épisode (à durée variable) au moins toutes les deux semaines.

Vous pouvez aussi le retrouver en téléchargement direct sur le site internet ici.(Mais je vous avoue qu’une écoute via Itunes vous permettra de le noter et de me laisser un petit commentaire, ce qui m’aidera beaucoup, ne serait-ce que pour avoir des pistes d’amélioration.)

Je suis si heureuse de ce nouveau format. Je me suis éclatée à le faire (arraché beaucoup de cheveux aussi, je ne vous le cache pas), et enfin, il est là.

Et voilà, c'est tout pour ce rendez-vous que je suis très contente de vous présenter, même avec du retard.
Et vous ? Que gardez-vous de février 2018 ? 
Au plaisir de vous lire,
Pikobooks.

Copyright © PikoBooks 2017